26/11/2016

Aidants : un congé plus souple pour accompagner un proche handicapé

Capture.PNG

oeil balabolka.jpg


podcast

À partir du 1er janvier 2017, les salariés pourront prendre un congé sans solde pour aider un proche handicapé même s’ils n’ont pas de lien de parenté avec lui. Un an d’ancienneté suffit pour faire valoir ce droit.

Nouvelle étape dans la reconnaissance des aidants. Même si elle reste largement insuffisante, comme le rappelait récemment encore Faire Face, elle progresse. Le 1er janvier 2017, le congé de proche aidant va remplacer le congé de soutien familial. Le décret modifiant le Code du travail vient tout juste d’être publié au Journal officiel.

Il assouplit les conditions d’accès à ce dispositif permettant aux personnes en emploi de quitter temporairement leur poste pour s’occuper d’une personne âgée ou en situation de handicap. Désormais, ce congé n’est plus réservé aux seuls membres de la famille. De plus, il devient accessible aux aidants de personnes placées chez un tiers ou en établissement.

Lisez la suite sur Faire-Face

Les commentaires sont fermés.