Projet de loi ELAN sur le logement : un véritable recul pour les personnes en situation de handicap !

xIMAGE_20180404_35453608-644x365.jpg.pagespeed.ic.ljcrpaPHEA.jpg


podcast
2301484282.2.jpg

Le projet de loi Elan (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) a été présenté ce mercredi 4 avril en Conseil des Ministres. Que va changer le projet de loi pour les personnes en situation de handicap ? Rien de réjouissant !

Nous vous proposons de lire le billet rédigé par Dolorès Orlay-Moureau, directrice des délégations APF Gard-Hérault ainsi que le communiqué de presse de l'APF sur ce sujet : 

Chers amis,

Nous sommes vernis.  

Hier, le gouvernement a présenté sa loi ELAN sur le logement au Conseil des Ministres.

ELAN, comme Et lançons nous gaiement dans le  démantèlement de  la loi de 2005.

La trouvaille de ce gouvernement: inventer un nouveau concept de génie, celui d'évolutif. En résumé: seuls 10% des logements neufs seront adaptés et 100 %   seront évolutifs.

Sur RMC, le 4 avril, Monsieur Denormandie, Secrétaire d'Etat à la cohésion du territoire expliquait  ce nouveau concept de génie.  Je reprends ses propos : "Pourquoi adapter à 100 % tous les logements neufs, alors que 100% des logements ne sont pas occupés par des personnes en situation de handicap?" Ok, mais pourquoi 10% doivent demeurer adaptés du coup? Cela correspond à quoi, ces 10% ? 10% de personnes handicapées en France ? 10% de chanceux par rapport à 90% qui vont encore plus galérer ?

Il ajoute "les appartements dévolus aux personnes handicapées posent problème : les salles de bain, les toilettes, les cuisines doivent être grandes. Or, tandis que tout ça prend trop de place, et est inutile pour la majorité des personnes, la loi exige une adaptation de 100 % dans une construction neuve. Pas logique !"

Et qui exige de réduire les pièces de vie? Il y a une personne handicapées qui a crée des normes de construction? 

Ce monsieur prétend alors que toutes les autres personnes qui habitent dans des immeubles aux normes handicapées ont des appartements avec des pièces de vie trop petites à cause de ces fichues normes handicapées! Personnellement, je pense que le mauvais temps d'aujourd'hui est aussi de la faute des personnes handicapées et mon mal de tête aussi...

Question de  Jean Jacques Bourdin: "Et si une personne handicapée doit rendre visite à sa famille dans ces  logements évolutifs?"

Réponse du Secrétaire d'Etat : "Les logements évolutifs peuvent être changés du jour au lendemain ( ah bon?? ce sont des appartement en légo? ) ; bon certes pas la salle de bain, mais quand on rend visite à sa famille, on n'utilise pas la salle de bain" dit-il sans sourciller. Je vous jure qu'il a dit ça!!

Vous l'aurez compris, les lobbies des promoteurs immobiliers et autres consors ont gagné la partie. Chaque M2 ayant un objectif de rentabilité, ces gens ont décidé d’accroître les difficultés d'inclusion des personnes handicapées uniquement pour des motifs financiers et ils viennent la bouche enfarinée vendre leur poudre d'enfumage sur les plateaux des médias qui ne disposent d'aucun argument pour leur répondre.

Ils ont réussi à faire croire que la crise du logement est due aux normes d'accessibilité et faire reporter la faute d'années de  mauvaises gestions politiques sur les personnes elles-mêmes.  Bravo !!!

Dolorès Orlay-Moureau

Communiqué de presse de l'APF du vendredi 30 mars (cliquer sur l'image pour la voir en grand) :

cp_pl_logement_vdef.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel