26/11/2016

Aidants : un congé plus souple pour accompagner un proche handicapé

Capture.PNG

oeil balabolka.jpg


podcast

À partir du 1er janvier 2017, les salariés pourront prendre un congé sans solde pour aider un proche handicapé même s’ils n’ont pas de lien de parenté avec lui. Un an d’ancienneté suffit pour faire valoir ce droit.

Nouvelle étape dans la reconnaissance des aidants. Même si elle reste largement insuffisante, comme le rappelait récemment encore Faire Face, elle progresse. Le 1er janvier 2017, le congé de proche aidant va remplacer le congé de soutien familial. Le décret modifiant le Code du travail vient tout juste d’être publié au Journal officiel.

Il assouplit les conditions d’accès à ce dispositif permettant aux personnes en emploi de quitter temporairement leur poste pour s’occuper d’une personne âgée ou en situation de handicap. Désormais, ce congé n’est plus réservé aux seuls membres de la famille. De plus, il devient accessible aux aidants de personnes placées chez un tiers ou en établissement.

Lisez la suite sur Faire-Face

23/11/2016

Les entreprises adaptées doivent mendier les moyens de créer des emplois

Capture.PNG

oeil balabolka.jpg


podcast

La faible augmentation du nombre d’aides au poste freine le développement des entreprises adaptées. L’aide publique constitue pourtant un bon investissement puisqu’elle reste intégralement compensée par les recettes fiscales et sociales.

Les nouvelles aides au poste demeurent une denrée rare. Pour 2017, le projet de loi de finances, présenté par le gouvernement, n’en prévoyait aucune supplémentaire. Ces aides, versées par l’État, sont pourtant essentielles pour les entreprises adaptées (EA). Elles leur permettent de compenser la moindre productivité des travailleurs handicapés qu’elles emploient – 80 % de leurs effectifs – ainsi que les autres surcoûts (encadrement supplémentaire, accompagnement socio-professionnel, etc.).

Lisez la suite sur Faire-Face

13/11/2016

Moulins, la ville où les pots de fleurs circulent plus librement que les personnes

Capture.PNG

oeil balabolka.jpg


podcast

La ville de Pierre-André Périssol refuse à l’Association des Paralysés de France (APF) la mise en accessibilité de son propre local. Le fleuriste voisin de la délégation a pourtant obtenu deux rampes extérieures pour transporter ses pots de fleurs. L’APF vient donc de lancer une pétition en ligne pour dénoncer ce non-respect de la loi.

Une mairie qui refuse catégoriquement l’installation d’une rampe d’accès à une association de personnes handicapées. Voilà la situation ubuesque à laquelle est confrontée la délégation APF de l’Allier depuis son emménagement à Moulins, en octobre 2015.

Contrainte, pour des raisons de sécurité, de quitter son vieil immeuble d’Izeure en périphérie, l’association pensait avoir trouvé le local idéal. Un bâtiment de plain-pied en centre-ville. Seule l’entrée, avec une marche de 9 à 13 cm de haut (la rue est en pente), devait être mise aux normes d’accessibilité.

Lire la suite sur Faire-Face

Signer la pétition en ligne

26/10/2016

Tab’Lucioles : l’application qui rend la tablette facile

Capture.PNG

2301484282.2.jpg


podcast

Application gratuite, Tab’Lucioles vient en aide à ceux ayant du mal à manipuler une tablette tactile. Une fois paramétrée, son utilisation passe uniquement par de larges boutons interactifs. Pour un usage simplifié et pratique.

Bien que tactile et pouvant rendre de grands services, la tablette numérique n’en est pas moins parfois délicate d’utilisation. Pas toujours facile, en effet, de naviguer entre menus et sous-menus ou d’activer un logiciel précis pour accomplir une tâche. Pour y remédier, la solution s’appelle Tab’Lucioles, une application gratuite proposée par le réseau Lucioles.

Lisez la suite sur Faire-Face

22/10/2016

Logement en location : des règles plus claires pour les travaux d’adaptation au handicap

Capture.PNG

2301484282.2.jpg


podcast

Votre demande d’adapter, à vos frais, votre logement à votre handicap est considérée comme acceptée si votre propriétaire ne répond pas dans les quatre mois. Il ne pourra pas exiger que vous remettiez l’appartement en l’état à votre départ.

Le logement que vous louez n’est pas accessible ? Peut-être envisagez-vous donc de le transformer pour l’adapter à votre handicap. Un récent décret a introduit un régime dérogatoire d’autorisation tacite du bailleur. Pour cela, les travaux de transformation doivent permettre l’adaptation du logement aux personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap et être réalisés par le locataire, à ses frais.

Lire la suite sur Faire-Face

13/10/2016

Les aidants enfin reconnus… sur le papier

 

wheelchair-1629490_19201-660x330.jpg

 2301484282.2.jpg  
podcast

Alors qu'a eu lieu le jeudi 6 octobre, la 7e Journée nationale des aidants, les 8,3 millions de Français apportant une aide régulière à un proche dépendant n’ont guère obtenu davantage, ces dernières années, qu’une reconnaissance symbolique de leur place dans la société.

« On les appelle aidants mais on les ignore bien trop souvent. » Treize ans après la création del’Association française des aidants (Afa), son slogan n’a pas vieilli. Pour lutter contre cette invisibilité, l’association organise chaque 6 octobre la Journée nationale des aidants. Thème de la 7e édition : “Concilier sa vie professionnelle et sa vie d’aidant”.

Un sujet d’actualité puisque 47 % des aidants travaillent. Avec le vieillissement de la population, on estime que « plus de 20 % des actifs joueront un rôle d’aidant dans les années à venir. Une situation difficile à vivre puisqu’ils sont plus d’un sur cinq à préférer taire leur situation auprès de leur employeur », souligne l’Afa.

Deux lois récentes mentionnent les aidants pour la première fois

Dans ce contexte, deux lois sont récemment venues reconnaître, pour la première fois, le rôle des aidants dans notre société. La loi d’adaptation de la société au vieillissement, en décembre 2015, d’abord. Elle leur accorde un droit au répit (réservé aux aidants des bénéficiaires de l’Apa et limité à 500 € par an) et transforme le congé de soutien familial en congé de proche aidant, plus large.

La loi travail, ensuite, adoptée en juillet 2016, qui apporte de nouveaux droits aux aidants salariés. Entre autres, deux jours de congés supplémentaires pour les parents d’enfant(s) handicapé(s) et l’accès au congé de proche aidant dès un an d’ancienneté dans l’entreprise, contre deux auparavant.

Lire la suite sur le site de Faire Face de l'APF