29/05/2016

Pourquoi je n’irai pas voir Un homme à la hauteur

Un-homme-à-la-hauteur-660x330.jpg

2301484282.2.jpg
podcast
 

Plutôt bien accueillie par la critique, la dernière comédie romantique française Un homme à la hauteur réunissant le duo Virginie Efira et Jean Dujardin souffre pourtant d’un défaut majeur : se servir du thème du handicap pour se donner bonne conscience.

C’est l’histoire d’Alexandre, séduisant architecte à qui il ne manque rien… sauf quarante centimètres, et de Diane, pétillante avocate à qui il ne manque rien à part un « homme à la hauteur ». Ces deux-là peuvent-ils s’aimer par delà la différence ? Réponse 1h38 plus tard dans le happy end attendu qui n’attise pas vraiment la curiosité.
Sommes-nous prêts à nous défaire des stéréotypes avec lesquels on nous a bercés depuis l’enfance quand on est en quête de l’âme sœur ? Le « grand » amour tant recherché doit-il forcément dépasser le 1,80 m ? Sommes-nous suffisamment solides pour nous affranchir du regard des autres et assumer la différence qu’elle soit physique ou sociale ? Si l’idée de départ est intéressante et plutôt audacieuse, la seule vision de la bande-annonce suffit à casser les bonnes intentions. Car, plutôt que de tordre le cou aux préjugés la gentille bluette sentimentale les renforce et creuse le clivage entre normalité et infirmité.

Lire la suite sur faire-face.fr

08:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.