03/09/2017

La Région Auvergne Rhône-Alpes fournit des robots aux élèves handicapés

870x489_p_20170829_112852.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

En tout, 4 millions d'euros vont être débloqués par la Région Auvergne-Rhône-Alpes cette année dans son nouveau plan handicap. Au-delà des robots, l'argent devrait servir à aider les associations à se doter de moyens de transport adaptés.

Lire la suite

02/09/2017

"Vinz et Lou et le handicap" des vidéos pour sensibiliser à la différence

Nouvelle image (4).jpg

2301484282.2.jpg
podcast

En traitant le handicap sous l’angle de l’accessibilité et de l’inclusion, le programme « Vinz et Lou et le handicap », destiné aux enfants de 7 à 12 ans, propose différents outils pédagogiques pour sensibiliser à la différence.

Le site FranceTV éducation propose ainsi 6 vidéos abordant, d'un manière ludique, différents thèmes sur le handicap. 

Nous vous proposons de les découvrir en suivant ce lien

29/08/2017

Le gouvernement s'engage en faveur de l'accompagnement des élèves en situation de handicap

visuelhandicap.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Communiqué de presse du Ministère de l'Education Nationale du 26/08/2017.

La scolarisation des élèves en situation de handicap à l'école et leur accompagnement constituent une priorité absolue. Le Président de la République s'est engagé à ce que chaque élève en situation de handicap puisse bénéficier d'un accompagnement.

Lire la suite

24/08/2017

Emplois aidés : graves menaces pour la scolarisation des élèves en situation de handicap

AVS.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Suite à la baisse du nombre de contrats aidés décidée par le gouvernement , l'Education Nationale va devoir faire face à la rentrée prochaine à un nombre d'emplois d'accompagnants d'élèves en situation de handicap non pourvus.

Nous vous invitons à lire l'article de Paul Devin sur le site de Médiapart  sur ce sujet.

Lire la suite

04/07/2017

L’État une nouvelle fois condamné pour ne pas avoir « pris en charge » un enfant handicapé

etat-condamne%CC%81-prise-en-charge-handicap-660x330.png

2301484282.2.jpg
podcast

L’État doit indemniser une jeune fille et ses parents parce qu’il n’a pas respecté les décisions de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. Cette condamnation, rendue par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise, n’est pas une première… Et sans doute pas une dernière, vu les dizaines de milliers de personnes sans solution.

C’est en passe de devenir un classique des palais de justice. Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise a condamné l’État à indemniser une jeune fille autiste et ses parents pour n’avoir pas mis en œuvre les décisions de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). « Cette décision a été rendue le 29 juin 2016 mais la famille a souhaité, à présent, la rendre publique », explique Maître Alexandra Grévin, leur avocate (L'APF du Gard précise que Maitre Grévin est l'avocate qui conseille les participants aux permanences juridiques offertes à ses adhérents)

Pas d’auxiliaire de vie scolaire et pas de Sessad

Premier manquement : l’inspection académique n’a pas recruté l’auxiliaire de vie scolaire dont cette élève avait besoin. La CDAPH lui avait pourtant accordé, dès 2011, six, puis douze, puis vingt-quatre heures d’accompagnement.

De plus, la jeune fille n’a pas non plus bénéficié d’une prise en charge par un service d’éducation spécialisée et de soins à domicile (Sessad) vers lequel la commission et le tribunal du contentieux de l’incapacité l’avaient orientée, en 2013. En attendant qu’une place se libère, et juste avant la saisine du tribunal administratif, elle a commencé à être suivie par un service de soutien à l’éducation familiale et à l’intégration scolaire (Ssefis). Mais « l’absence de prise en charge spécifiquement adaptée à ses troubles révèle une carence de l’État », précise le jugement.

Lire la suite sur le site de Faire Face de l'APF

14/06/2017

Handicap à l’école : les ULIS ou la difficile marche du collège

Capture_d_e_cran_2017-04-25_a_15_12_05-e1493126852384-768x425.jpgPhoto Coralie Mollaret

   

C’est l’histoire d’un dispositif qui fonctionne, et qui aide chaque année de nombreux enfants porteurs de handicap, notamment de déficiences intellectuelles, à avoir accès à une scolarité sur mesure et à progresser.

Un dispositif mis en place dans un grand nombre d’écoles élémentaires, notamment dans celle du petit village de Connaux, à une douzaine de kilomètres de Bagnols.

« Certains arrivent éteints et repartent confiants »
Ce dispositif, ce sont les Unités locales pour l’inclusion scolaire (ULIS). Ici, c’est l’enseignant coordinateur Jean-Marc Ambrosino qui s’en occupe. « On a des enfants de la circonscription de Bagnols qui sont considérés comme relevant du handicap, majoritairement des enfants touchés par un trouble du développement des apprentissages. » En clair, il s’agit en majorité d’enfants souffrant de déficiences intellectuelles, de trisomie 21 ou encore de troubles autistiques. À Connaux, ils sont ainsi douze à avoir accès à une école comme les autres, dans une classe pas tout à fait comme les autres : « on leur propose un apprentissage adapté, on ne va pas exiger un apprentissage par classe d’âge, on vise un niveau CE2 dans le meilleur des cas, car certains ne sont pas lecteurs et ont des difficultés scolaires lourdes. »

Lire la suite