27/07/2017

Qu’est-ce que le foot fauteuil, sport dont la France est championne du monde ?

1038352-img_0624jpg.jpg?modified_at=1499857645&width=960

2301484282.2.jpg
podcast

C’est un sport dont on parle peu mais qui commence à gagner en visibilité. Lundi, la France a remporté la Coupe du monde de foot fauteuil, à laquelle elle participait pour la troisième fois. Déjà championne d’Europe en 2014, notre équipe nationale, composée de huit joueurs, a battu les Etats-Unis (4-2) à domicile. Décryptage avec Franck Crouillère, directeur sportif national de la discipline.

"L’équipe de France de foot fauteuil électrique a été constituée sous l’égide de la Fédération française de football (FFF). Les règles de cette discipline diffèrent-elles du football pour les personnes valides ?

Nous essayons d’être le plus proche possible du foot valide, mais en conservant notre propre identité. C’est une pratique qui s’adresse à toute personne handicapée qui utilise un fauteuil électrique au quotidien, et dont le handicap ne permet pas la pratique d’un autre sport collectif. La règle de base reste la même : l’équipe qui marque le plus de buts gagne. Nous avons aussi des touches, des corners, des coups francs, des penalties, des cartons jaunes et rouges – car il est interdit de bousculer son adversaire. Cependant, nous jouons sur un terrain de basket car les fauteuils abîment trop la pelouse. Il n’est pas possible de jouer à onze car il n’y a pas assez d’espace pour nos fauteuils, donc en général il y a un gardien et trois joueurs dans chaque camp. Nous avons aussi un ballon plus gros, de 33 cm de diamètre. Et nos fauteuils sont limités à 10 km/heure. Un bon joueur doit surtout avoir l’esprit d’équipe car c’est un sport collectif. La manipulation du fauteuil compte également beaucoup, ainsi que la mentalité et le moral. "

Lire la suite sur le site de Libération

26/07/2017

« Destination pour tous », un label pour faciliter le tourisme des personnes en situation de handicap et des seniors

Aidant-amiti%C3%A9-vacances-SOM-600x399.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Après le label « Tourisme et Handicap », le label « Destination pour tous » indique les territoires accessibles pour faciliter le tourisme des personnes en situation de handicap et des personnes âgées. A l’aube du week-end prolongé du 14 juillet, focus sur ce label qui a vu le jour en 2013 : à quoi sert-il ? Comment l’obtenir ? Quels sont les critères pris en compte ? 

Label « Destination pour tous » : quézako ?

Partir en vacances avec l’avancée en âge ou en situation de handicap n’est pas toujours chose aisée. Il faut en effet vérifier que la ville est accessible, que les restaurant, commerces, plages, espaces publics et infrastructures le sont également.

En créant un label « Destination pour tous » en 2013, l’objectif était de définir simplement les territoires favorables aux déplacements des personnes handicapées afin qu’elles puissent trouver plus facilement un lieu de vacances pratique et accessible.

Pour obtenir ce dit label, le territoire doit développer une offre répondant aux attentes d’au moins deux familles de handicap parmi les handicaps moteur, mental, visuel et auditif.

 

Lire la suite

25/07/2017

Cap Handi ou comment prendre le large en voilier

83620_agir-les-handicapes-prennent-le-large.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

En Charente-Maritime, l'association Cap Handi embarque des personnes en situation de handicap sur un voilier aménagé pour la navigation au long cours.

Son fauteuil roulant est calé sur le ponton, face à la coque bleu turquoise du voilier. À la force des bras, Jean-Michel Bernard, paraplégique, se hisse à bord de Sochris Nine. Son équipement est rangé illico dans un recoin du bateau, loin des regards. L'embarcation est aménagée pour que les personnes handicapées se déplacent en autonomie : cordes servant de main courante, treuil pour descendre dans le carré, sièges baquets avec des sangles de maintien abdominal... « Ici, chacun doit oublier son handicap », lance Christophe Souchaud, skipper à l'origine de cet agencement. 

En 2014, le capitaine a eu l'idée folle d'embarquer un équipage mixte de personnes valides et en situation de handicap pour le convoyage retour de la Route du rhum, la mythique course transatlantique. « Je voulais leur faire dépasser leurs limites, aller au-delà des ronds dans l'eau proposés classiquement. Tester la navigation hauturière sur une semaine, c'est autre chose. On m'a traité de fou, les assureurs ne voulaient pas suivre »,raconte le marin. 

Lire la suite

24/07/2017

Dans le secteur du handicap, des opposants à Paris 2024

2017_07_11__14_31_illustration_papier_.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

D'après un sondage du CIO, seulement 63% des Franciliens soutiennent la candidature de Paris aux JO de 2024. Parmi les opposants, certaines associations et personnes handicapées. Pour elles, les jeux pourraient ne pas être l’accélérateur d’accessibilité ni le coup de projecteur promis.

nvestissements à rentabilité controversée, préoccupation environnementale… L'opposition aux jeux olympiques est motivée par plusieurs raisons. Même sur le domaine plus précis du handicap, il y a matière à controverse : l’accessibilité autour du lieu d’organisation va-t-elle être améliorée ? Le coup de projecteur sur les jeux paralympiques aura-t-il de réelles retombées positives ? 

« Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens » 

Laurent Lejard, journaliste au magazine francophone du handicap Yanous, dénonçait dès février 2016 une dépense pharaonique en décalage total avec la situation économique difficile du pays et des collectivités locales. Surtout que les villes organisatrices tendent à dépasser leur budget : selon Le Monde, les JO de Tokyo sont prévus à 5,9 milliards d'euros coûteront entre 9,6 et 11,3 milliards. Les JO de Londres ont coûté près de 15 milliards, 10 de plus que prévu.

Marie-Laure Darrigade, éducatrice spécialisée et responsable de la partie handicap du programme de la France Insoumise, souhaiterait investir directement dans l'accessibilité plutôt que dans deux semaines de jeux : « Je suis pour une ville de Paris accessible, je ne suis pas pour une ville de Paris olympique. Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens ». Le président de la République Emmanuel Macron se veut rassurant sur ce sujet, évoquant un plan budgétaire « extrêmement limité ».

Lire la suite sur le site de Vivre FM

21/07/2017

Famileo : l'application qui permet de rester connecté avec les personnes "non connectées"

 

2301484282.2.jpg
podcast

Si un de vos proches n'est pas capable, de par son handicap, d'utiliser les nouvelles technologies, ce site est fait pour vous ! 

En effet, si vous souhaitez envoyer des photos ou des messages via votre ordinateur ou votre smartphone, Famileo va se charger de les transmettre par la voie postale à votre destinataire au format papier. 

Le site fonctionne par abonnement payant et a d'abord été pensé pour les personnes âgées mais s'avère particulièrement utile pour les personnes avec des difficultés de compréhension. 


Le site veut également faciliter le lien familial entre les personnes en institution et leurs familles! 

Famileo est né d’une idée toute simple : prendre le meilleur des différents modes de communications et le mettre au service du bonheur familial. Il est si simple d'envoyer un message numérique et tellement réjouissant d'avoir du vrai courrier papier ! 

La belle affaire prend une dimension toute particulière quand on comprend qu'elle permet aux personnes isolées de renforcer le lien avec ce qu'elles ont de plus cher: leurs proches !

Plutôt que de laisser les nouvelles technologies nous éloigner des plaisirs de la correspondance, chez Famileo ils ont choisi de prendre le sujet à rebrousse-poil en éditant des gazettes papier issus des messages numériques qui vont dynamiser les échanges et alimenter des conversations plus riches et plus fréquentes. Porté par Tanguy, Armel et Thomas et soutenu par une soixantaine de professionnels du secteur (dont le Centre Hospitalier de St Malo et de nombreux établissements d'accueil), Famileo a pour objectif de créer un nouvel outil de communication qui, au travers de ses fonctionnalités, contribue à maintenir ou à rétablir les liens entre les personnes âgées et isolées et leurs familles.

Plus d'informations sur le site Famileo

 

20/07/2017

"Femme, Santé, Handicap" - 8ème forum national le 12 octobre à Paris

2017.03.29.forum%20national%20femme%20sant%20handicap.jpg

2301484282.2.jpg
podcast
FDFA (Femmes pour le dire, Femmes pour agir) organise le jeudi 12 octobre prochain à la Mairie du 20ème arrondissement son 8ème forum national consacré à la santé des femmes en situation de handicap. Les lieux et les débats sont accessibles et les inscriptions en ligne ouvertes ! 

Poser la question de la santé des femmes handicapées relève du paradoxe. Si les soins, traitements et accompagnements liés à la situation de handicap sont bien pris en considération par le corps médical, les autres attentes médicales des femmes handicapées demeurent lettre morte ou pour le moins difficiles d'accès.

Il est un domaine dans lequel cette affirmation s'avère encore plus : celui de la santé sexuelle et reproductive. Car à la question du handicap s'ajoute celle de la féminité. Cette demande de double attention ne débouche-t-elle pas sur une double discrimination dans l'accès aux soins ?

Les témoignages des usagères et usagers de la santé en situation de handicap rythmeront cette journée.

Pour rebondir sur ces témoignages et instaurer un véritable dialogue transversal et interdisciplinaire, FDFA se propose d’inviter historiens, sociologues, philosophes, médecins généralistes et spécialistes, sages-femmes ainsi que des représentant.e.s de la commission « Santé, droits sexuels et reproductifs » du Haut Conseil à l’Egalité femmes-hommes et des responsables associatifs.

Cette journée est placée sous le marrainage de Roselyne Bachelot.

Accessibilité des lieux et des débats. Entrée gratuite sous réserve d'inscription préalable.

Plus d'informations sur le site de FDFA