09/09/2017

Livre : Handicap, la rage de vivre !

2301484282.2.jpg
podcast

Dans "Handi-Gang", la romancière Cara Zina troque les habituels regards de pitié portés sur les invalides pour une énergie ravageuse en faveur de l'accessibilité.

Lire la suite

08/09/2017

Journées du patrimoine à Nîmes : repérer les visites accessibles

2301484282.2.jpg
podcast

A l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine qui se dérouleront les 16 et 17 septembre 2017, nous vous invitons à consulter la plaquette éditée par la ville de Nîmes. Vous pourrez y repérer les visites, monuments et expositions accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Ces deux journées sont l’occasion de découvrir, de redécouvrir et d’appréhender le patrimoine nîmois, de l’Antiquité jusqu’à nos jours. 

Voir la plaquette 

02/09/2017

"Vinz et Lou et le handicap" des vidéos pour sensibiliser à la différence

Nouvelle image (4).jpg

2301484282.2.jpg
podcast

En traitant le handicap sous l’angle de l’accessibilité et de l’inclusion, le programme « Vinz et Lou et le handicap », destiné aux enfants de 7 à 12 ans, propose différents outils pédagogiques pour sensibiliser à la différence.

Le site FranceTV éducation propose ainsi 6 vidéos abordant, d'un manière ludique, différents thèmes sur le handicap. 

Nous vous proposons de les découvrir en suivant ce lien

26/08/2017

Festival International du film sur le handicap : rendez-vous du 15 au 20 septembre à Cannes

Festival-International-du-film-sur-le-handicap-rendez-vous-du-15-au-20-septembre-a-Cannes.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Suivez la seconde édition du Festival International du Film sur le Handicap (FIFH), du 15 au 20 septembre 2017 à Cannes, en partenariat avec Europe 1.

Du 15 au 20 septembre, le Festival International du Film sur le Handicap (FIFH)s'installe à Cannes pour présenter, à travers une soixantaine de films inédits, un autre regard sur la différence. Cette seconde édition a pour thème "Personne n'est parfait !", réplique culte du film Certains l’aiment chaud de Billy Wilder, et invite les spectateurs à dépasser leurs appréhensions liées au handicap. Pour Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, "ce festival permet de briser une barrière, celle des préjugés qu'on a sur le handicap, et d'en apporter une multitude de visions".   

Le festival réunit des réalisateurs du monde entier, et propose six longs-métrages de fiction, six documentaires et une cinquantaine de courts-métrages traitant du handicap et de la différence. Les films en compétition seront jugés par un jury de professionnels, présidé par les réalisateurs Jan Kounen (99 francsBlueberry, l'expérience secrète) et Alexandre Amiel (Pourquoi nous détestent-ils ?), et composé notamment des comédiens Pascal Duquenne et Bernard Le Coq. 

Article issu du site d'Europe 1

22/08/2017

Handicap et culture : deux univers trop souvent parallèles

Handicap-l_action-sociale-de-Malakoff-Mederic-soutient-l_acces-a-la-culture-683x297.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Fin juillet, le Sénat a publié un rapport qui dénonçait le retard pris par la France dans le domaine de l’intégration des personnes en situation de handicap dans le monde de la culture. Un cri d’alarme utile qui permet de mettre en lumière les difficultés rencontrées par des millions de Français.

Lire la suite

06/07/2017

Franck Dubosc, réalisateur : il a été inspiré par sa mère en fauteuil roulant

7108395_1-0-1588379043_1000x625.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Le comédien est actuellement en plein tournage de son premier film en tant que réalisateur, "Tout le monde debout", qui traite du handicap. Un sujet qu'il connait bien puisque sa mère est elle-même en fauteuil roulant, ce qui l'a inspiré lors de l'écriture du scénario.

Après avoir joué pour les autres durant de nombreuses années, Franck Dubosc s'est lancé un nouveau défi : passer à la mise en scène. Et pour son premier long-métrage derrière la caméra, l'humoriste a décidé d'aborder un sujet pour le moins personnel, celui des personnes se déplaçant en fauteuil roulant. Ce que sa mère vit au quotidien, comme il l'a révélé au Parisien ce mardi 4 juillet 2017 : "Ma mère est dans une chaise roulante et je pense souvent à tout ce qu'on peut faire malgré le fauteuil. (...) En me promenant avec ma mère, je me disais aussi qu'au cinéma, on voit souvent les gens marcher côte à côte dans la rue et que deux personnes en fauteuil ne peuvent pas avancer sur un trottoir à côté l'une de l'autre."

Lire la suite