26/07/2017

« Destination pour tous », un label pour faciliter le tourisme des personnes en situation de handicap et des seniors

Aidant-amiti%C3%A9-vacances-SOM-600x399.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Après le label « Tourisme et Handicap », le label « Destination pour tous » indique les territoires accessibles pour faciliter le tourisme des personnes en situation de handicap et des personnes âgées. A l’aube du week-end prolongé du 14 juillet, focus sur ce label qui a vu le jour en 2013 : à quoi sert-il ? Comment l’obtenir ? Quels sont les critères pris en compte ? 

Label « Destination pour tous » : quézako ?

Partir en vacances avec l’avancée en âge ou en situation de handicap n’est pas toujours chose aisée. Il faut en effet vérifier que la ville est accessible, que les restaurant, commerces, plages, espaces publics et infrastructures le sont également.

En créant un label « Destination pour tous » en 2013, l’objectif était de définir simplement les territoires favorables aux déplacements des personnes handicapées afin qu’elles puissent trouver plus facilement un lieu de vacances pratique et accessible.

Pour obtenir ce dit label, le territoire doit développer une offre répondant aux attentes d’au moins deux familles de handicap parmi les handicaps moteur, mental, visuel et auditif.

 

Lire la suite

25/07/2017

Cap Handi ou comment prendre le large en voilier

83620_agir-les-handicapes-prennent-le-large.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

En Charente-Maritime, l'association Cap Handi embarque des personnes en situation de handicap sur un voilier aménagé pour la navigation au long cours.

Son fauteuil roulant est calé sur le ponton, face à la coque bleu turquoise du voilier. À la force des bras, Jean-Michel Bernard, paraplégique, se hisse à bord de Sochris Nine. Son équipement est rangé illico dans un recoin du bateau, loin des regards. L'embarcation est aménagée pour que les personnes handicapées se déplacent en autonomie : cordes servant de main courante, treuil pour descendre dans le carré, sièges baquets avec des sangles de maintien abdominal... « Ici, chacun doit oublier son handicap », lance Christophe Souchaud, skipper à l'origine de cet agencement. 

En 2014, le capitaine a eu l'idée folle d'embarquer un équipage mixte de personnes valides et en situation de handicap pour le convoyage retour de la Route du rhum, la mythique course transatlantique. « Je voulais leur faire dépasser leurs limites, aller au-delà des ronds dans l'eau proposés classiquement. Tester la navigation hauturière sur une semaine, c'est autre chose. On m'a traité de fou, les assureurs ne voulaient pas suivre »,raconte le marin. 

Lire la suite

24/07/2017

Dans le secteur du handicap, des opposants à Paris 2024

2017_07_11__14_31_illustration_papier_.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

D'après un sondage du CIO, seulement 63% des Franciliens soutiennent la candidature de Paris aux JO de 2024. Parmi les opposants, certaines associations et personnes handicapées. Pour elles, les jeux pourraient ne pas être l’accélérateur d’accessibilité ni le coup de projecteur promis.

nvestissements à rentabilité controversée, préoccupation environnementale… L'opposition aux jeux olympiques est motivée par plusieurs raisons. Même sur le domaine plus précis du handicap, il y a matière à controverse : l’accessibilité autour du lieu d’organisation va-t-elle être améliorée ? Le coup de projecteur sur les jeux paralympiques aura-t-il de réelles retombées positives ? 

« Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens » 

Laurent Lejard, journaliste au magazine francophone du handicap Yanous, dénonçait dès février 2016 une dépense pharaonique en décalage total avec la situation économique difficile du pays et des collectivités locales. Surtout que les villes organisatrices tendent à dépasser leur budget : selon Le Monde, les JO de Tokyo sont prévus à 5,9 milliards d'euros coûteront entre 9,6 et 11,3 milliards. Les JO de Londres ont coûté près de 15 milliards, 10 de plus que prévu.

Marie-Laure Darrigade, éducatrice spécialisée et responsable de la partie handicap du programme de la France Insoumise, souhaiterait investir directement dans l'accessibilité plutôt que dans deux semaines de jeux : « Je suis pour une ville de Paris accessible, je ne suis pas pour une ville de Paris olympique. Ce dont on a besoin, c’est d’un investissement pour améliorer la vie des citoyens ». Le président de la République Emmanuel Macron se veut rassurant sur ce sujet, évoquant un plan budgétaire « extrêmement limité ».

Lire la suite sur le site de Vivre FM

13/07/2017

Le Cap d'Agde - La plage de la Roquille labellisée "Tourisme et Handicap"

x2017-07-07_142638_handicap-moteur-baignade-herault-le-languedoc.jpg.pagespeed.ic.BHyg0ZQvsS.webp

2301484282.2.jpg
podcast

Au fil des ans, soucieuse de proposer une offre touristique adaptée et accessible au plus grand nombre, la Ville d’Agde s’est progressivement dotée d’équipements structurants, repensant par ailleurs certains de ses aménagements, afin d’offrir des conditions d’accès aux loisirs nautiques au plus grand nombre.

La Ville d’Agde et son CCAS ont ainsi obtenu que le label national «Tourisme & Handicap» soit décerné à la plage de la Roquille pour les quatre familles de handicap (auditif, mental, moteur et visuel), par l’ATH sous l’égide du Ministère du Tourisme. Celui-ci garantit un accès au site, à ses installations, mais également à la baignade pour tous, ainsi qu’un accompagnement individualisé du lundi au dimanche de 10h à 15h du 1er juillet au 31 août.

Aujourd’hui, elle propose 9 accès aux plages, adaptés aux personnes à mobilité réduite (piste de roulement, sanitaires, aires ombragées, stationnement…), mais aussi des équipements de baignade adaptés : 9 fauteuils de baignade accompagnée de type «Tiralos» installés sur 6 postes de secours (Front de Mer et Saint-Vincent au Grau d’Agde ; Richelieu Centre, Richelieu Est, La Roquille et Village Naturiste au Cap d’Agde) ainsi qu’1 fauteuil de baignade autonome de type «Hippocampe» installé plage de la Roquille en 2016 (et financé par le Lion’s Club).

 

09/07/2017

Les dix lauréats 2017 du Prix OCIRP Handicap

slider_actu_prix_2017.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap a pour objectif de faire connaître et de valoriser les actions innovantes menées par les entreprises privées, publiques ou les acteurs de l’économie sociale au profit d’une meilleure intégration des personnes handicapées dans la société.

La remise des prix de cette 10ème édition a eu lieu le lundi 29 juin à Paris. Nous vous proposons de retrouver ci dessous la liste des 10 lauréats retenus pour leurs initiatives en faveur des personnes en situation de handicap : 

Lire la suite

05/07/2017

Ad'AP attention aux démarchages agressifs et menaçants !

adap.png

2301484282.2.jpg
podcast

Depuis l'entrée en vigueur des Ad'AP* (Agendas d'Accessibilité Programmé) le 1er janvier 2015, il a été constaté que certaines sociétés pratiquent un démarchage agressif, par téléphone, fax ou mail, en se faisant passer parfois pour une autorité administrative.

La DMA (Délégation Ministérielle à l'Accessibilité) invite tout le monde à la plus grande vigilance, à garder en tête certains réflexes de bon sens : consulter les sites internet gouvernementaux, se méfier des méthodes jugées agressives, et surtout ne jamais donner ses coordonnées bancaires au téléphone. En cas de malversation avérée, ne pas hésiter à exiger le remboursement et à saisir la justice.

La DMA a créé et met à disposition un document expliquant comment reconnaître un démarchage malintentionné et quoi faire si l'on s'estime lésé : Voir le document

*Rappel : Depuis le 1er janvier 2015, les Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) permettent à tout gestionnaire ou propriétaire d’établissement recevant du public (ERP) ou d'installation ouverte au public (IOP) de poursuivre ou de réaliser l’accessibilité de son établissement après cette date et dans le respect des obligations fixées par la loi du 11 février 2005. Un Ad'AP correspond à un engagement de réaliser des travaux dans un délai déterminé, de les financer et de respecter les règles d’accessibilité, en contrepartie de la levée des risques de sanction.

Plus d'informations sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire