Santé

  • Complémentaire santé : les communes se mobilisent !

    stethoscope-2617701_1920.jpg

    Avec la baisse constante des niveaux de remboursement de la Sécurité sociale, il devient de plus en plus difficile de se passer d’une bonne complémentaire santé. 

    Environ 5 % de la population française continue pourtant à se priver de ce niveau supplémentaire de protection, bien plus souvent par manque de moyens financiers que par choix.

    Désireuses de venir en aide à leurs habitants les plus démunis, de nombreuses municipalités choisissent de mettre en place depuis quelques années une « mutuelle communale ».


    La Santé Communale, c’est quoi ?

    La Santé Communale propose plusieurs formules de complémentaire santé, pour compléter la prise en charge de la Sécurité sociale.

    A un tarif préférentiel, chaque personne peut bénéficier d’une mutuelle adaptée à ses besoins et son budget. Efficace et moins chère, La Santé Communale s’implique dans la vie locale, en tant qu’action concrète en faveur de la santé et du pouvoir d’achat des personnes.


    La Santé Communale : comment ça marche ?

    La Santé Communale est une mutuelle comme les autres, sauf qu’elle est négociée pour tous les personnes vivant dans la commune. Le principe de cette assurance santé est simple. Il se base sur l’effet de groupe. Ce sont les communes qui ont choisi de mettre en place cette nouvelle formule et de la promouvoir, dans le but de permettre aux plus démunis de bénéficier de la couverture santé adaptée. L’idée est surtout de payer moins cher sa complémentaire santé. C’est le premier avantage de cette assurance. Les intéressés par cette assurance santé peuvent, ensemble, obtenir des tarifs très compétitifs.


    Pour savoir si votre commune a mis en place une politique de santé communale, nous vous invitons à contacter directement votre mairie.

  • Article ARSEP : les facteurs de risque de la sclérose en plaques

    Nouvelle image (2).jpg


    podcast
    2301484282.2.jpg

    La sclérose en plaques (SEP) est une maladie chronique neurologique dont les causes sont toujours inconnues malgré plusieurs décennies de recherche. La notion de maladie complexe et de prédisposition génétique est aujourd’hui largement admise : la maladie se développe chez des sujets génétiquement prédisposés après exposition à des facteurs environnementaux.

    Les questions de génétique sont souvent présentes lors d’une consultation sclérose en plaques. Il suffit de « surfer » sur internet pour voir que dès le diagnostic effectué, les patients sont confrontés aux gènes de la SEP qui laissent planer un doute sur le côté héréditaire de cette maladie. Il est donc important que le praticien et son équipe connaissent les données les plus récentes pour pouvoir répondre avec acuité et souvent, écarter toute angoisse inutile. Au-delà de la consultation, les données génétiques de la SEP peuvent interpeller toute personne intéressée par la physiopathologie de cette maladie. Dans cet article, Emmanuelle LERAY et David BRASSAT  essayerons de faire le point sur une science qui est très fortement en mouvement.

    Pour voir cette étude suivre ce lien.

  • Plan canicule pour l'été 2018 mis en place par la Ville de Nîmes

    canicule.jpg

    2301484282.2.jpg
    podcast

    Comme chaque été, la Ville de Nîmes, active une vieille dans la cadre du plan national de prévention des risques sanitaires liés à une canicule.

    Durant la période d'activation du plan à savoir du 15 juin au 31 août 2018, le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) dispose d'un  numéro de téléphone, le 04.66.76.70.53.  pour venir en aide aux personnes fragiles ou isolées.

    Une équipe spécifique assure régulièrement un contact téléphonique avec les personnes repérées pour s'assurer qu'elles parviennent, malgré les conditions climatiques, à subvenir à leurs besoins.

    Si vous êtes concerné ou si vous repérez des personnes fragiles et isolées (personnes âgées, personnes en situation de handicap) vous pouvez vous inscrire et communiquer vos coordonnées téléphoniques ou signaler les personnes au CCAS au numéro indiqué ci dessus.

    Voir les recommandations en cas de fortes chaleurs

  • Les accidents ischémiques transitoires, des attaques cérébrales brèves mais redoutables

    brain_transient_ischemic_attacks_tia_thinking_stroke_istock_000048466892_medium.jpg


    podcast
    2301484282.2.jpg

    Chaque année en France, 40.000 à 50.000 personnes ont des accidents ischémiques transitoires souvent précurseurs d’AVC.

    Si un jour vous avez, d’une minute à l’autre, un bras ou une jambe paralysé ou simplement devenu lourd, une difficulté à articuler, une perte de la vision d’un œil ou des difficultés à tenir debout, composez immédiatement le 15, vous êtes peut être en train d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC), un infarctus du cerveau, car une artère cérébrale s’est bouchée (caillot). 

    Lire la suite

  • Sclérose en plaques: des chercheurs lyonnais affichent des résultats encourageants

    ftv7480-00_00_01_11-3576275.jpg?itok=9w6uVZou


    podcast
    2301484282.2.jpg

    La biotech suisse GeNeuro et le laboratoire Servier, ont annoncé, ce lundi 26 mars, que leur étude menée dans le traitement de la sclérose en plaques présentait des "résultats positifs" à 12 mois. Les chercheurs lyonnais ont innové en travaillant sur les causes de la maladie et non ses conséquences.

    Lire la suite