24/01/2017

Le handicap toujours invisible à la télévision

2017_01_16__18_09_yannick_ifebe.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Les personnes handicapées ne représentent que 0,8% des personnages visibles sur les écrans de la télévision. Le baromètre de la diversité du CSA pour l'année 2016 vient de sortir et les chiffres, même s'ils progressent très légèrement, ne sont pas bons. Le sports et les jeux paralympiques de Rio permettent de faire remonter les chiffres.

La représentation du handicap reste toujours très marginale : avec une pondération par l’audience, seulement 0,8% du total des individus indexés sont perçus comme handicapé. Le CSA qui croise les données sur la diversité précise également que 0,7% chez les personnes vues comme blanches et très légèrement plus chez les personnes vues comme non blanches (1,2%).

À partir d’une comparaison des baromètres de chaque année, on peut constater une faible progression. Depuis 2013, la représentation du handicap a doublé en proportion (0,8% en 2016 vs 0,4% en 2013), mais elle reste à un niveau très bas.

Le taux de personnes handicapées à l'écran est boosté par les jeux de Rio 

Le niveau de représentation du handicap à l’écran en 2016 est dû principalement aux programmes sportifs ayant traité des XVèmes Jeux paralympiques d’été qui se sont déroulés à Rio de Janeiro au Brésil du 7 au 18 septembre 2016 : 64% des personnes indexées comme présentant un handicap l’ont ainsi été dans ce cadre. Les programmes sportifs sont donc le genre qui a le plus représenté le handicap à la télévision (8,8% des personnes indexées dans les programmes sportifs qui présentent un handicap). Si l’on occulte les programmes sportifs, le taux de représentation du handicap à l’écran tombe à moins de 0,6%. Par conséquent, il est important de lire les résultats observés sur la représentation du handicap à l’aune de la diffusion des jeux paralympiques au cours d’une des semaines d’indexation.

Parmi les autres genres de programmes, les fictions sont dans la moyenne du niveau de représentation totale (0,9% vs 0,8% au total) et le niveau de représentation est encore plus faible dans les autres genres de programmes (0,3% à 0,4%).

Lire la suite sur le site de Vivre FM

Les commentaires sont fermés.