04/07/2015

Sclérose en plaques et canicule : adopter la bonne attitude

 
podcast
2301484282.2.jpg

Canicule.jpgL’été est (enfin) arrivé sur l’Hexagone. Pour rattraper son retard, il a relevé d’un coup le mercure l’envoyant plafonner à des hauteurs caniculaires. Une situation climatique mal supportée par les personnes atteintes de sclérose en plaques. Voici quelques précautions simples face à l’intolérance à la chaleur.

 Chaleur et sclérose en plaques (sep) ne font pas bon ménage. Une élévation de la température corporelle peut en effet entraîner des symptômes divers : fatigue, spasticité et troubles de la vision. Leur manifestation laisse penser, à tort, à l’arrivée d’une poussée inflammatoire alors que ce sont des troubles facilement réversibles.

L'ennemi de la SEP?  la transpiration 

Objectif général en cas de canicule : éviter le plus possible d’avoir chaud. Pourquoi ? Pour lutter contre une chaleur trop forte, notre corps augmente sa température afin de transpirer. Conséquence : une perte importante de minéraux, inhibant en retour la transmission nerveuse. Pour une personne chez qui la propagation des signaux est déjà ralentie par la maladie (la Sep détruit les gaines de myéline des neurones), les conséquences seront beaucoup plus marquées.

Lire la suite sur le site faire-face.fr

Les commentaires sont fermés.