27/01/2016

L'APF et Vous : Interview de Stéphanie

Photo Stéphanie.JPG

2301484282.2.jpg
podcast
 

Chaque semaine, nous avons décidé de mettre à l’honneur des acteurs de notre association en les interviewant pour apprendre à mieux les connaitre et qu’ils partagent avec nous leur expérience à l’APF.

Au fil des articles, vous découvrirez des adhérents, bénévoles ou donateurs, connus ou peu connus que nous mettrons au cœur de l’actualité.


  • Présentez-vous

Je m’appelle Stéphanie, j’ai 25 ans et j’habite à Nîmes.

  •  Quel est votre statut/rôle au sein de l’APF ?

Je suis volontaire en service civique.

  •  Comment avez-vous connu le Service Civique ?

J’ai connu l’APF grâce au bouche à oreille.

  •  Il existe beaucoup de missions en Service Civique, pourquoi avoir choisi l’APF ?

J’ai choisi l’APF pour le public spécifique, c’est-à-dire les personnes en situation de handicap, car c’est un domaine qui m’intéresse.

  • Depuis quand êtes-vous volontaire à l’APF et pour combien de temps ?

Depuis le 1er octobre 2015 et pour 8 mois.

  • Quelles sont vos missions ?

Je m’occupe des animations collectives (je propose des activités en plus de la peinture et de la chorale, des sorties, des goûters, des repas mensuels…). Je fais le suivi social des adhérents et des personnes extérieures qui viennent nous solliciter, des visites à domicile avec un bénévole, je reçois les adhérents qui ont besoin de notre aide pour la permanence juridique et pour finir, je reçois les personnes qui s’inscrivent sur le site Apfinity.

  • A quelles activités participez-vous ?

Je participe pratiquement à toutes les activités car j’en suis la référente volontaire en lien avec Michel Bocklandt le permanent.

  • Qu’est-ce que l’APF vous apporte professionnellement et personnellement ?

Professionnellement, l’APF m’apporte une carrière pour le futur car grâce à ce service civique je peux mettre un pied dans le milieu médico-social, ça me permet également de créer mon réseau. Personnellement, depuis que je suis à l’APF j’ai découvert le monde du handicap alors que j’avais uniquement une vision générale. Maintenant je peux me rendre compte des problèmes qu’ils ont à affronter chaque jour. J’ai envie de continuer à travailler dans ce milieu et j’en suis certaine aujourd’hui.

  • Quels sont vos futurs projets ?

Trouver un emploi dans un centre médico-social.

Les commentaires sont fermés.