13/11/2016

Moulins, la ville où les pots de fleurs circulent plus librement que les personnes

Capture.PNG

oeil balabolka.jpg


podcast

La ville de Pierre-André Périssol refuse à l’Association des Paralysés de France (APF) la mise en accessibilité de son propre local. Le fleuriste voisin de la délégation a pourtant obtenu deux rampes extérieures pour transporter ses pots de fleurs. L’APF vient donc de lancer une pétition en ligne pour dénoncer ce non-respect de la loi.

Une mairie qui refuse catégoriquement l’installation d’une rampe d’accès à une association de personnes handicapées. Voilà la situation ubuesque à laquelle est confrontée la délégation APF de l’Allier depuis son emménagement à Moulins, en octobre 2015.

Contrainte, pour des raisons de sécurité, de quitter son vieil immeuble d’Izeure en périphérie, l’association pensait avoir trouvé le local idéal. Un bâtiment de plain-pied en centre-ville. Seule l’entrée, avec une marche de 9 à 13 cm de haut (la rue est en pente), devait être mise aux normes d’accessibilité.

Lire la suite sur Faire-Face

Signer la pétition en ligne

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.