04/12/2017

Violences sexuelles et sexistes : les femmes handicapées aussi

Ecoute-Violences-femmes-handicapees-660x330.jpg


podcast
2301484282.2.jpg

25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Une journée avec une résonance singulière cette année, dans un contexte de libération de la parole des femmes au sujet des violences sexuelles et sexistes. L’occasion de rappeler que les femmes en situation de handicap subissent aussi régulièrement ce type d’agressions. 

Longue énumération d’insultes et de comportements indignes… À l’image de beaucoup d’autres témoignages lus ces dernières semaines, celui de Christelle (le prénom a été modifié) fait froid dans le dos. On a pu l’entendre sur BFMTV mercredi 22 novembre. Celle qui s’exprime sous couvert d’anonymat est la deuxième femme à porter plainte contre l’islamologue suisse Tariq Ramadan pour violences sexuelles. Et elle est en situation de handicap.

Dans son récit, elle précise que Tariq Ramadan aurait même donné « un coup dans sa béquille » pour la faire tomber. Puis, il l’aurait « récupérée par les cheveux » et l’enfer aurait commencé. Chronique ordinaire des violences sexuelles insupportables qui n’épargnent pas les plus vulnérables.

Trouver le courage de décrocher son téléphone

Depuis les premières révélations dans l’affaire Weinstein et l’apparition des hashtags #balancetonporc et #metoo, on assiste à un phénomène sans précédent. Des victimes qui avaient jusque-là préféré se taire ont décidé de prendre la parole. Les femmes en situation de handicap commencent, elles aussi, à oser se faire entendre.

Comme en témoigne l’association Femmes pour le dire, Femmes pour agir (FDFA) qui tient l’unique permanence téléphonique d’accueil et d’accompagnement juridique, social et psychologique de femmes handicapées victimes de violences voire de maltraitances.

Lire la suite sur le site Faire Face de l'APF

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.