21/09/2015

Concilier travail et allocation aux adultes handicapés

 
podcast
2301484282.2.jpg 

doc2015.jpgVous bénéficiez de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Sachez que mener une activité professionnelle en parallèle n’est pas un problème.

Versée par la Caf ou la Mutualité sociale agricole (Msa), l’AAH garantit aux personnes en situation de handicap un minimum de ressources. Soumise à conditions (âge, taux d’incapacité, situation familiale...), elle est accordée sur décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph). 
 
Son montant varie en fonction des revenus perçus dans le cadre de votre activité professionnelle. Si vous êtes salarié en milieu ordinaire, ou si vous exercez une activité indépendante, il convient de déclarer vos ressources trimestrielles en ligne en vous connectant sur le site de la Caf, dans l’espace « Mon Compte ». A défaut, la Caf vous adresse une déclaration trimestrielle de ressources papier qu’il convient de retourner sans tarder.  
 
Le montant de vos droits à l’Aah est alors calculé en fonction des revenus de votre foyer (les vôtres et ceux de votre conjoint(e), concubin(e) ou pacsé(e)). Si vous démarrez ou reprenez une activité, pensez à en informer votre caisse pour qu’elle détermine vos nouveaux droits. Les six premiers mois, vous continuerez à percevoir l’intégralité de l’Aah. Ensuite, votre rémunération sera prise en compte pour son calcul, mais bénéficiera d’un abattement.
 

Entre 55 % et 110 % du Smic horaire


Pour les personnes qui n’ont pas acquis assez d’autonomie pour travailler en milieu ordinaire, les établissements et services d'aide par le travail (Esat) proposent une activité professionnelle compatible avec les handicaps, ainsi qu'une aide médico-sociale et éducative. Les employés sont liés par un contrat de soutien et d'aide par le travail – et non par un contrat de travail.
 
La rémunération perçue est appelée rémunération garantie et varie entre 55 % et 110 % du Smic horaire. Pour déterminer vos droits à l’Aah, la Caf se base sur les revenus perçus. Le cumul de la rémunération garantie et de l’Aah ne doit toutefois pas dépasser 100 % du Smic brut pour 151,67 heures mensuelles (pour une personne seule). Sinon, le montant de l'allocation est réduit.
 
A noter : si vous venez d’intégrer un Esat, c’est l’établissement qui se charge d’informer la Caf de votre début d'activité. Votre situation est alors réexaminée.

En savoir plus

- La rubrique dédiée à l’allocation aux adultes handicapés sur le site de la Caf

La réglementation sur le site officiel de l’administration française

- Présentation des établissements et services d'aide par le travail (Esat) sur le site officiel de l’administration française

Les commentaires sont fermés.