02/02/2017

«Et les mistrals gagnants»: Comment les enfants traversent la maladie avec optimisme et courage

648x415_image-documentaire-anne-dauphine-julliand-mistrals-gagnants-documentaire-devoilant-quotidien-notamment-charles-maladie-peau-rare-grave-passe-temps-jou.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Un documentaire sorti ce mercredi 1er février en salles dévoile la force et la joie de vivre de cinq petits patients, à la fois insouciants et protecteurs vis-à-vis de leurs parents...

Tel un porte-bonheur, Ambre, 9 ans, ne se déplace jamais sans son sac à dos arborant le portrait de la fée Clochette. Cette petite fille n’y cache pas son goûter, mais une pompe reliée à son cœur pour que malgré sa maladie cardiaque, elle puisse faire du badminton, du toboggan et du théâtre. Ambre fait partie des cinq héros du documentaire Et les mistrals gagnants, qui sort ce mercredi au cinéma. Une plongée dans le quotidien à la fois grave et joyeux de ces cinq enfants confrontés chacun à une maladie différente. Qui souligne le courage, l’insouciance et l’empathie de ces petits patients, âgés de 6 à 9 ans.





Un optimisme naturel

Des couloirs d’hôpitaux et des soins réguliers ont envahi la vie de Charles, Ambre, Camille, Imad et Tugdual. Et pourtant, ils partagent avec la réalisatrice et le public leurs joies et leurs passions. Tugdual, en plein jardinage, assure face caméra : « rien n’empêche d’être heureux ».

C’est cette confiance en la vie qu’Anne-Dauphine Julliand a voulu montrer avec ce documentaire sans pathos. « La pathologie même grave ne vient pas ébranler le quotidien des enfants, analyse la réalisatrice. Ils ne vivent pas malgré la maladie, mais avec. Ce qui est étonnant, c’est le naturel de cet optimisme. Ils encouragent ainsi les adultes à retrouver l’esprit de leur enfance. »

Lire la suite sur le site 20 minutes 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.