19/08/2017

Atteint de sclérose en plaques, Géraud Paillot va relier Paris-Marseille en kayak

2301484282.2.jpg
podcast

Article de France 3 Auvergne Rhône Alpes du 14/08/2017

Atteint de sclérose en plaques depuis 2004, Géraud Paillot, 47 ans, va relier Paris-Marseille en kayak. Du 14 août au 7 octobre, il va parcourir plus de 1000 kilomètres afin de sensibiliser le public à la maladie et récolter des dons pour la recherche. 

C'est le grand départ pour Géraud Paillot, un Grenoblois de 47 ans. Ce lundi 14 août 2017, il va donner ses premiers coups de pagaie sur la Seine, à Paris. 


Et il n'a pas fini d'en donner ! Jusqu'au 7 octobre, jour de son arrivée à Marseille, il devrait pagayer 20 kilomètres en moyenne durant 55 jours. 

© L'Aventure Hustive
© L'Aventure Hustive


L'exploit est déjà très louable, mais encore plus lorsque l'on sait que Géraud est atteint de Sclérose en plaques (SEP). Cette maladie inflammatoire du système nerveux central touche le cerveau, la moëlle épinière et les nerfs optiques. C'est une maladie auto-immune et dégénérative qui ne se guérit pas encore.

En France, plus de 100 000 personnes sont touchées et handicapées au quotidien par la SEP: faiblesses musculaires, troubles de l'équilibre, atteinte visuelle, paralysie faciale... 

"Au lieu de ramer contre la SEP, j'ai décidé de pagayer avec !" 

Géraud Paillot a donc décidé de donner de l'espoir à tous les malades. Plutôt "que de ramer contre la SEP, j'ai décidé de pagayer avec, pour une aventure Hustive: Humaine en allant à la rencontre d'autres malades à travers la France, et Sportive avec plus de 1000km à pagayer".

Durant ces 55 jours, Géraud va également organiser des événements et des conférences à destination des malades pour communiquer sur l'importance de l'activité physique dans les situations de handicap. 

Son aventure lui permettra aussi de récolter des fonds pour l'association de malades SEP Rhône-Alpes Dauphiné et la fondation Arsep dédiée à la recherche. 

Si son histoire vous touche, Géraud a mis en place une campagne de financement participatif qui servira à couvrir ses dépenses quotidiennes et à faire des dons aux associations. 

Voir l'article sur le site de France 3 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.