23/10/2017

Discrimination : ayez le "réflexe" Défenseur des droits !

image.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Trop peu de Français connaissent les actions du Défenseur des droits. Il lance une campagne pour déclencher un "réflexe" chez les personnes qui n'arrivent pas à faire valoir leurs droits. Le cas de Léa, handicapée, est évoqué dans un spot. 


« C'est ma fille, c'est Léa. Vous entendez comme elle s'amuse ? Ça n'a pas toujours été le cas. Le centre de loisir ne l'acceptait pas car elle est handicapée. Alors on a saisi le Défenseur des droits, qui en a parlé avec la mairie. Et le centre a finalement pris des mesures pour pouvoir accueillir Léa. »

Une campagne grand public

Ce spot audio est l'un des quatre diffusés à partir du 16 octobre 2017 par le Défenseur des droits, Jacques Toubon. Une campagne, sur les ondes (France Bleu, NRJ, Fun Radio et RTL, entre autres) jusqu'au 6 novembre, vise à faire savoir au plus grand nombre que le Défenseur des droits est un recours pour ceux qui ont des difficultés à accéder à leurs droits ou à les faire respecter. Elle illustre, à travers plusieurs histoires vécues, « la façon dont cette institution publique indépendante est en mesure d'apporter des réponses concrètes », selon le communiqué.

Non recours trop fréquent

Cette campagne vise prioritairement les personnes les plus éloignées du droit, celles qui ne le connaissent pas ou y renoncent. Les études menées par le Défenseur des droits montrent que le non-recours aux droits est encore beaucoup trop fréquent. Les quatre spots portent sur trois des cinq missions du Défenseur des droits : les relations avec les services publics, la lutte contre les discriminations et, enfin, les droits de l'enfant, sur lesquels une attention particulière est portée ; en effet, près d'une personne interrogée sur deux ne peut pas citer un seul droit de l'enfant parmi les 12 droits fondamentaux.

Le « reflexe Défenseur »

L'institution du Défenseur des droits regroupe, sur l'ensemble du territoire métropolitain et en Outre-mer, près de 500 délégués territoriaux. Elle reçoit plus de 130 000 demandes par an et promet « d'accompagner toute personne dans la résolution de ses difficultés pour accéder à ses droits dans des domaines très différents. » En prenant appui sur des situations traitées par ses services, ces spots doivent permettre à toute personne de s'identifier et, ainsi, de déclencher le « réflexe » Défenseur des droits.

Pour l'Outre-mer

En Outre-mer, la campagne sera également diffusée à Mayotte et à La Réunion du 16 au 27 octobre. Pour les autres départements et territoires, elle sera dévoilée ultérieurement en raison, notamment pour les Caraïbes, des catastrophes climatiques récentes.

Quel numéro contacter ?

Par ailleurs, cette campagne sera relayée sur Facebook et Instagram pour toucher davantage les 15-49 ans et les jeunes parents. Quatre capsules vidéo d'environ 20 secondes, qui traduisent en images animées les scénarios des quatre messages radio, seront diffusées sur la page Facebook du DDD à compter du 19 octobre. « Appelez-le Défenseur des droits au 09 69 39 00 00 ou contactez-le sur son site (en lien ci-dessous) », conclut le spot.

Article issu du site Handicap.fr écrit par  Emmanuelle Dal'Secco,

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.