27/12/2017

“Bougez sur ordonnance”, une autre façon de se soigner à Nîmes

 Logo-rogn%C3%A9.png


podcast
2301484282.2.jpg

Article du Midi Libre du 15 décembre 2017

Dès janvier, des cycles gratuits de huit semaines d'activité adaptée seront proposés.

Le sport comme thérapie ? Voilà une ordonnance qui devrait être moins dure à avaler que la kyrielle de cachets généralement prescrite pour les affections de longue durée, les ALD dans le jargon de la Sécurité sociale. Et qui pourrait faire passer un peu mieux la pilule de la maladie chronique avec une prise en charge alternative et gratuite, depuis un décret de mars 2017. Une façon aussi de (re)devenir acteur de son mieux-être. 

“Ici, nous appelons le dispositif “Bougez sur ordonnance”. L'idée de sport peut faire peur, nous proposons une activité physique adaptée et encadrée pour des personnes que leur pathologie a immobilisées et souvent isolées”, explique Christophe Martinez, le coordonnateur de l'association Nîmes Sport Santé qui décline à Nîmes le dispositif national. Avec l'appui d'un groupe d'experts qui regroupe généraliste, spécialistes, psychologue, ergothérapeute, infirmière...

Le projet a fait ses preuves

Testé de février à juin, dans les quartiers de Pissevin et Valdegour, “Bougez sur ordonnance” a fait immédiatement ses preuves. Dès janvier, il sera donc étendu à toute la ville de Nîmes et on peut d'ores et déjà prendre rendez-vous avec l'association.

Lire la suite sur le site de Midi Libre

 

Les commentaires sont fermés.