• Remise de chèque du Rotary Club de Nîmes

    ROTARY-CLUB.jpg

    Ce Mardi 13 novembre 2018, APF France handicap était chaleureusement invité par le Rotary Club de Nîmes pour une cérémonie de remise de chèque.

    Pour la deuxième année consécutive, le Rotary Club soutient l’initiative de notre association pour l’acquisition d’un nouveau véhicule adapté pour le transport de nos adhérents.

    A la suite d’un repas convivial à l’Hôtel NIMOTEL, Lisette Persillet, Représentante du Conseil Départemental APF France handicap du Gard, a reçu des mains de Didier Fouchet, Président du Rotary Club de Nîmes, un chèque de 2 000 € au nom de notre association.

     

    Nous tenons de nouveau à remercier le Rotary Club pour leur accueil chaleureux et leur soutien.

  • Chocolaterie Castelain : un moment de dégustation réussi pour nos adhérents !

    P_20181109_144301.jpg

    Nos adhérents ont pu assisté un atelier de fabrication du chocolat au sein de la Chocolaterie Castelain à Chateauneuf du Pape, où le personnel très sympathique, nous a expliqué toutes les étapes de fabrication de leur délicieux chocolat !

    Une dégustation forte attendue a suivi ce temps de présentation, afin de satisfaire nos plus gourmands adhérents, qui ont pu se faire un petit plaisir en allant faire un tour dans le magasin rempli de merveilleux mets : assortiments de chocolats, tablettes de chocolat, idées cadeaux pour les fêtes qui approchent, etc.

    Une journée très gourmande, que nos adhérents ne sont pas prêts d'oublier ! 

    GALERIE DE LA SORTIE

     

     

  • Colloque "Au delà du handicap" : une intervention réussie !

    IMG_20181107_195629.jpg

    Ce mercredi 07 novembre 2018, APF France handicap du Gard était présent au Colloque « Au-delà du handicap », organisé par la CRESS Occitanie (Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire) avec différentes mutuelles et associations.

    Au sein de l’auditorium du Musée de la Romanité à Nîmes, nous avons pu découvrir la place des mutuelles au sein de l’Economie Sociale et Solidaire, mais également le soutien qu’elles peuvent apporter aux structures locales sur le plan social.

    Ce fut également l’occasion de découvrir les nombreuses avancées qui se font en matière de handicap sur la ville et le département du Gard, par le biais d’intervention ou de témoignages que nous vous invitons à découvrir :

    • Ouverture du colloque, par M. Christophe Rolland, conseiller municipal délégué à la laïcité, à la prévention de la délinquance des mineurs, à la réussite éducative, à l'accessibilité et au handicap, à la sécurité routière et à l'aide aux victimes.
    • Intervention de Mme Esther Mulongo, responsable d’antenne Unis’cités du Gard, qui a fait part du service civique pour les jeunes en situation de handicap de 18 à 30 ans.
    • Intervention de M. Thierry Lopez, directeur du Relais Loisirs Handicap 30, soutenu par APF France handicap du Gard dont le but est de permettre aux familles l’accueil et l’inclusion de leurs enfants au sein d’une structure de loisirs non spécialisée.
    • Intervention de Alexandre Delarque et Enzo Giorgi sur leur parcours à travers le sport, ce qui leur a permis d’aller au-delà du handicap.
    • Intervention d’Anthony CHAZE, conseiller municipal délégué au sport dans les quartiers, au sport scolaire, universitaire et au handisport, qui a abordé l’importance de l’accès à une pratique sportive.
    • Témoignage de Jean Jacques Vial, ancien chargé de mission Ville et handicap à la mairie, désormais à la retraite de mettre en illustration son parcours personnel et professionnel.
    • Témoignage de Lisette Persillet, représentante CAPFD du Gard, qui a travers son parcours de femme, en situation de handicap, a mis en lumière tous les combats et projets qu’elle a menés au bout jusqu’à aujourd’hui.

    De nombreux échanges ont suivi ces interventions, riches et ouvrant des pistes de réflexion pour les professionnels présents dans la salle.

  • Complémentaire santé : les communes se mobilisent !

    stethoscope-2617701_1920.jpg

    Avec la baisse constante des niveaux de remboursement de la Sécurité sociale, il devient de plus en plus difficile de se passer d’une bonne complémentaire santé. 

    Environ 5 % de la population française continue pourtant à se priver de ce niveau supplémentaire de protection, bien plus souvent par manque de moyens financiers que par choix.

    Désireuses de venir en aide à leurs habitants les plus démunis, de nombreuses municipalités choisissent de mettre en place depuis quelques années une « mutuelle communale ».


    La Santé Communale, c’est quoi ?

    La Santé Communale propose plusieurs formules de complémentaire santé, pour compléter la prise en charge de la Sécurité sociale.

    A un tarif préférentiel, chaque personne peut bénéficier d’une mutuelle adaptée à ses besoins et son budget. Efficace et moins chère, La Santé Communale s’implique dans la vie locale, en tant qu’action concrète en faveur de la santé et du pouvoir d’achat des personnes.


    La Santé Communale : comment ça marche ?

    La Santé Communale est une mutuelle comme les autres, sauf qu’elle est négociée pour tous les personnes vivant dans la commune. Le principe de cette assurance santé est simple. Il se base sur l’effet de groupe. Ce sont les communes qui ont choisi de mettre en place cette nouvelle formule et de la promouvoir, dans le but de permettre aux plus démunis de bénéficier de la couverture santé adaptée. L’idée est surtout de payer moins cher sa complémentaire santé. C’est le premier avantage de cette assurance. Les intéressés par cette assurance santé peuvent, ensemble, obtenir des tarifs très compétitifs.


    Pour savoir si votre commune a mis en place une politique de santé communale, nous vous invitons à contacter directement votre mairie.

  • Le nouveau Guide Handicap et automobile est disponible !

    guide.PNGA la suite d’un accident de voiture, en 1980, l’épouse de Roger Mandart, est devenue tétraplégique. Après de longs mois d’hospitalisation à l’hôpital, elle est retournée vivre à leur domicile. M. Mandart avait fait transformer leur appartement pour qu’elle puisse y accéder et y circuler en fauteuil électrique. Mais il était alors impossible, en France, de faire aménager son véhicule. Grâce à des amis, il a aménagé en Hollande une voiture dans laquelle sa femme pouvait entrer en fauteuil.

    Lorsqu’elle est décédée en 1988, Roger a donné à L'Association des Paralysés de France de Nanterre tout le matériel dont il se servait pour elle, dont la voiture aménagée.

    Afin de permettre aux personnes de pouvoir aménager leur véhicule pour la conduite des personnes handicapées, Roger a été mandaté de faire une plaquette pour les informer des différentes possibilités.

    Ainsi est né : « Etude sur les véhicules individuels pour personne à mobilité réduite », un document de 16 pages, qui s'est par la suite étouffé au fil des années...

    Il est nécessaire aujourd’hui de prendre en compte les difficultés de chacun concernant la conduite. Etre en situation de handicap ne veut pas dire qu’il est impossible de conduire.

    Ce guide permet à chacun de trouver une solution pour modifier un véhicule à sa convenance. Qu’ils s’agissent de permis de conduire, d'aides financières ou d’aménagements de voiture, ... ce guide répondra à toutes les questions que vous vous posez.

    Découvrez ce guide de 157 pages directement sur le site dédié : http://handicapauto.fr