Interviews - Page 2

  • Notre dispositif d'accompagnement vers l'emploi Apfinity présenté sur France Bleu

    948x533_image-micro.jpg

    2301484282.2.jpg
    podcast

    Dans le cadre de l'émission "une heure en France" diffusée tous les jours sur l'antenne de la station de radio France Bleu, notre directrice Dolorès Orlay-Moureau a été interviewée ce mardi 10 octobre afin de présenter le dispositif Apfinity.

    Pour rappel, Apfinity est un dispositif d’accompagnement vers l’emploi qui part des besoins et attentes des personnes. Que vous soyez en situation de handicap ou valide de plus de 45 ans, notre objectif est de vous soutenir dans votre recherche d’emploi, en vous  proposant, gratuitement, le coaching dont vous pouvez avoir besoin. Ce coaching n’est pas strictement réservé aux problématiques de recherche d’emploi.

    Pour écouter l'émission cliquer ci dessous.
    podcast

  • Coup de projecteur sur le handiparachutisme

    parachute.png

    2301484282.2.jpg
    podcast

    Le handiparachutisme est un sport jeune, mais il est déjà présent aux championnats de France de parachutisme.

    L'occasion pour des athlètes handicapés de profiter de sensations extrêmes et de repousser les limites. Ils sont 9 au total présents sur les championnats, avec un équipement un peu spécifique et un coéquipier pour le saut. Cette année, les juges d'épreuve ont créé des coefficients en fonction du handicap pour juger les sauts des handiparachutistes. Un système encore en rodage, pour permettre à ces athlètes de participer pleinement aux épreuves.

    Découvrez ci dessus (cliquer sur l'image) le reportage vidéo réalisé sur ce sujet par FranceTVsport .

  • Franck Dubosc, réalisateur : il a été inspiré par sa mère en fauteuil roulant

    7108395_1-0-1588379043_1000x625.jpg

    2301484282.2.jpg
    podcast

    Le comédien est actuellement en plein tournage de son premier film en tant que réalisateur, "Tout le monde debout", qui traite du handicap. Un sujet qu'il connait bien puisque sa mère est elle-même en fauteuil roulant, ce qui l'a inspiré lors de l'écriture du scénario.

    Après avoir joué pour les autres durant de nombreuses années, Franck Dubosc s'est lancé un nouveau défi : passer à la mise en scène. Et pour son premier long-métrage derrière la caméra, l'humoriste a décidé d'aborder un sujet pour le moins personnel, celui des personnes se déplaçant en fauteuil roulant. Ce que sa mère vit au quotidien, comme il l'a révélé au Parisien ce mardi 4 juillet 2017 : "Ma mère est dans une chaise roulante et je pense souvent à tout ce qu'on peut faire malgré le fauteuil. (...) En me promenant avec ma mère, je me disais aussi qu'au cinéma, on voit souvent les gens marcher côte à côte dans la rue et que deux personnes en fauteuil ne peuvent pas avancer sur un trottoir à côté l'une de l'autre."

    Lire la suite

  • Sophie Cluzel : la ministre qui va faire... la différence ?

    sophie-cluzel-la-ministre-qui-va-faire-la-difference-9889.jpg

    2301484282.2.jpg
    podcast

    Interview de Madame Cluzel, Secrétaire d'Etat en charge du handicap par le site "Handicap.fr"

    Handicap.fr : Le 22 mai 2017, le Premier ministre, Édouard Philippe, a répondu, en votre compagnie, à l'invitation des Maisons partagées Simon de Cyrène (article en lien ci-dessous). Cinq jours seulement après sa nomination, faut-il y voir un message fort du Gouvernement en faveur des personnes handicapées ou une simple opération de communication comme le déplorent certains sur les réseaux sociaux ?

    Sophie Cluzel : C'est sans aucun doute un message fort. Le Président de la République, tout comme le Premier ministre, ont fait du handicap une priorité pour ce quinquennat. J'en veux pour preuve que mon premier déplacement s'est fait aux côtés d'Édouard Philippe. Une façon pour le Premier ministre de réaffirmer son engagement pour la politique du handicap. Les maisons partagées Simon de Cyrène sont un exemple de vivre ensemble au cœur de la Cité. À l'inverse de ce que l'on voit d'habitude, la réponse part de la situation individuelle de chaque personne pour bâtir une réponse collective avec une mutualisation des moyens.

    H.fr : Le secrétariat d'État en charge du handicap est désormais rattaché au Premier ministre et non plus au ministère de la Santé. Concrètement, qu'est-ce que cela va changer ?

    SC : Tout ! Cette décision du Président de la République est emblématique. Il est enfin reconnu que le handicap doit se traiter dans la transversalité. Cela me permet de travailler avec tous les autres ministres du Gouvernement pour lancer des chantiers et, in fine, d'être plus efficace. Et, une fois encore, cela témoigne de l'importance de la politique du handicap dans ce quinquennat. J'ai d'ailleurs eu une réunion de travail lundi dernier avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, pour préparer la rentrée scolaire.

    Lire la suite sur le site Handicap.fr