11/06/2017

Aménagement des épreuves d’examen

bien-reussir-epreuves-scolaires-890x480.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Brevet, bac, concours d’entrée en école… un jour, ce sera son tour de s’y présenter, mais avec des aménagements d’épreuves spécifiques pour que votre enfant handicapé soit le plus possible à égalité avec les autres.

Il est très lent : un temps d’épreuve majoré

Il sait écrire mais à (très) petite vitesse. Alors pour rendre un devoir dans un temps imparti, c’est quasiment mission impossible. La solution pour le jour J ? Il est possible de demander un temps d’épreuve majoré. Autrement dit, du temps en plus pour compenser une perte de temps globale qui peut par exemple être causée par une fatigabilité générale. Sauf exception, cette majoration du temps imparti ne pourra pas excéder le tiers du temps de l’examen scolaire normalement prévu : soit une heure supplémentaire maximum pour trois heures d’épreuve.

Il a besoin qu’on lui explique : un accompagnement AESH

En classe, toute l’année, l’AESH (Accompagnants des Éleves en Situation de Handicap, ex-AVS) doit prendre le temps d’expliquer avant que Lulu se lance dans l’exercice. La solution pour le jour J ? Une aide humaine peut lui être octroyée. Le rôle de cet assistant va être d’énoncer à l’oral le sujet écrit, mais aussi de reformuler les consignes. Sa mission aura été au préalable précisément définie dans la décision d’aménagements d’épreuves. Et pour que votre enfant ne soit pas perdu, il est préférable que l’aide accordée soit cohérente avec ce dont il a l’habitude.

Lire la suite sur le site déclic

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.