06/12/2017

Les auxiliaires de vie scolaire indispensables pour les enfants handicapés

2841463763218.jpg


podcast
2301484282.2.jpg

Le gouvernement investit dans la scolarisation des enfants handicapés. C'était un engagement d'Emmanuel Macron qui avait promis de "créer tous les postes d'auxiliaires de vie scolaire pour que les jeunes enfants vivant en situation de handicap puissent aller à l'école". La secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées assure sur RTL, lundi 4 décembre, que "les enfants sont à l'école".


Sophie Cluzel concède toutefois qu'il manque encore des auxiliaires de vie scolaire (AVS) dans certaines classes. Elle annonce alors la création de 11.200 postes d'AVS pour la rentrée prochaine, sous des contrats estampillés Éducation nationale et non plus en emplois aidés. Le gouvernement ne veut plus avoir recours à ce type de contrat.

Les auxiliaires de vie scolaire sont indispensables dans la scolarisation des enfants en situation de handicap. Ces derniers ont besoin d'un accompagnement à l'école pour pallier le plus possible à leur handicap par rapport aux autres élèves. Les AVS les entourent dans leur vie scolaire et parascolaire. Ils sont présents dans les établissements prenant en charge des enfants handicapés.

Un métier émotionnellement difficile

L'AVS peut s'occuper d'un ou plusieurs enfants, dans le cadre du parcours scolaire, à savoir aussi bien en primaire qu'au collège et au lycée. En revanche, l'aide dépend du ministère de l'Éducation nationaleet prend donc fin lorsque l'individu arrive dans l'enseignement supérieur si la structure suivante n'a pas prévu d'auxiliaire. C'est par exemple le cas pour le fils d'Emmanuelle Mangin qui souffre d'une surdité bilatérale et d'une déficience visuelle. Arrivé en CFA agricole, il n'a plus d'accompagnement, expliquait sa mère à RTL.fr en septembre dernier.

Un(e) auxiliaire de vie a pour mission d'assister l'élève en classe, pendant les sorties scolaires, pour les nécessités du quotidien (hygiène, repas, déplacements). Confronté à des difficultés physiques et mentales chez un enfant, il faut être psychologiquement et émotionnellement solide. Ce métier est pourtant accessible sans formation particulière, directement après le baccalauréat en déposant un dossier de candidature auprès du rectorat.

La précarité de la profession limite les dépôts de candidatures. Mais après l'annonce de la secrétaire d'État d'un contrat estampillé Éducation nationale, les postulants pourraient se multiplier.

Article issu du site RTL

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.