Airbnb tente d'améliorer l'accueil des personnes en situation de handicap

 airbnbhandicap.jpg


podcast
2301484282.2.jpg

Après avoir scellé un premier partenariat avec Handicap International et acquis la plateforme Accomable, Airbnb lance aujourd’hui 19 nouveaux critères pour faciliter la réservation de logements pour personne en situation de handicap. Open data, réalité virtuelle, informations… les défis pour permettre aux personnes handicapées de partir en vacances dans des logements adaptés sont encore nombreux. 

 

12 millions, c’est le nombre de personnes en situation de handicap en France. « Aujourd’hui seul 1 tiers de ces personnes partent en vacances, soit 3 fois moins que le reste de la population », déclare Manuel Patrouillard, Directeur Général  d’Handicap International / Humanité & Inclusion . Pour faire de Airbnb une plateforme « pour tous », comme le précisait son fondateur lors de la Keynote annuelle, la jeune pousse a souhaité s’enrichir de 19 nouveaux critères dont : accès de plain-pied, entrée large, baignoire avec siège de bain ou bien encore la possibilité de choisir un stationnement adapté aux handicapés. « Notre objectif aujourd’hui est de permettre aux personnes en situation de handicap de pouvoir partir en vacances dans des logements appropriés mais également d’encourager les personnes à devenir hôte » explique Felix Vo, reponsable de partenariats Paris Airbnb.

 

La France en retard

Malgré le fort potentiel et la demande de ce marché, la France reste en effet très en retard en matière d’accessibilité par rapport à ses voisins européens ou à des pays comme les Etats-Unis. « Tout est une question de culture et d’éducation. J’ai eu la chance de pouvoir beaucoup voyager et il n’y a qu’en France que cela me pose réellement problème, notamment à Paris où rien n’est adapté aux handicapés »déclare Eliane Fuseau, hôte sur Airbnb et membre de Accueillir en France.

Le principal frein réside notamment dans le manque d’informations ou plutôt dans la désinformation,  » il m’est arrivé plusieurs fois de réserver un hôtel qui me certifie être adapté et que ma chambre le sera aussi mais quand je passe la première nuit je m’aperçois que je ne peux pas me rendre dans la salle de bain ou aux toilettes », assure Valentine Lesser, Présidente de l’association Jaccede.

 Grâce à l’acquisition fin 2017 de la plateforme Accomable, Airbnb s’apprête à proposer 1 600 nouveaux hébergements accessibles, en plus de ceux déjà présents sur la plateforme. Pour ce qui est de mettre la réalité virtuelle ou la big data au service des clients en situation de handicap, « nous y pensons. La réalité virtuelle permettrait effectivement de pouvoir visiter un logement avant de le réserver et de vérifier qu’il est bien adapté au séjour. De façon immédiate nous souhaitons surtout rendre le voyage accessible à tous. » conclut Aurélien Perol, responsable communication corporate Airbnb.

Article issu du site La Quotidien du tourisme.com

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel