27/05/2009

Transport aérien/accessibilité

174575541.JPGUne bonne et importante nouvelle pour ceux qui doivent voyager sur des compagnies américaines ou en accord avec ces compagnies cet été.
Gageons que les autres compagnies devraient suivre prochainement…



Un nouveau règlement du département américain des transports est applicable depuis le 13 mai 2009. Il impose de nouvelles obligations aux compagnies aériennes américaines concernant le transport de personnes handicapées jusqu’à destination, escales comprises. Il s’applique également aux vols opérés par des compagnies européennes en partage de code avec une compagnie américaine.

- L’abolition des quotas maximum de passagers handicapés à embarquer en cabine,
- L’obligation de proposer au passager handicapé un nouveau voyage ou de rembourser sans pénalités en cas de refus de transport, ou encore la prise en charge par la compagnie aérienne d’un éventuel assistant chargé de la sécurité du voyageur handicapé font partie de ces mesures.


Voici un article en ligne sur ce sujet.

 

 « Voyagez américain ».
http://www.yanous.com/news/editorial/edito090508.html.

19/05/2009

FETE du SOURIRE

175506088.jpgFETE du SOURIRE

 

Dans le cadre de la Fête du Sourire les équipes de bénévoles et d’adhérents APF se sont succédées à Jardiland-Nîmes le vendredi 15 et le samedi 16 mai.

 

 

 

 Grâce à leur dynamisme et leur bonne volonté elles ont tenu un stand où se mêlaient divers produits tels que : gerberas multicolores, bijoux de portables, porte-clés Lily (mascotte de l’opération) et autres bibelots.

 

Dans une excellente ambiance elles ont abordé la clientèle et communiqué sur les activités de notre association.

 

L’accueil qui leur a été réservé a permis de sensibiliser de nombreuses personnes et de récolter des fonds pour poursuivre notre mission auprès des personnes handicapées du département.

 

 

 

 Nous remercions très sincèrement  les responsables de Jardiland-Nîmes pour nous avoir reçus à bras ouverts et mis gentiment à notre disposition tous leurs moyens, et bien entendu un grand merci aussi à tous ceux qui se sont investis à nos côtés et ont fait vivre le stand.

2005817236.jpg166423224.JPG

13/05/2009

Adresse utile

772953748.jpgPour les personnes victimes d'agression et qui ont besoin d'une prise en charge voici les coordonnées d’un organisme qui a déjà été utilisé pour un futur adhérent. :

Centre Médico-Psychologique 61 Rue des Tilleuls Nîmes tel 04 66 23 40 61.

 

Il existe également une association d'aide aux victimes : l'AGAVIPM 9 rue Raymond Marc Nîmes tel 04 66 29 18 38.


Dolorès ORLAY-MOUREAU
Directrice Départementale de l'APF du Gard

Assemblée départementale 2009

1242840981.jpgLe 25 avril a eu lieu l’Assemblée départementale du Gard,  ils ont été nombreux à se déplacer adhérents, bénévoles, salariés, stagiaires, le directeur régional Olivier DUPILLE, la directrice du service SESSAD/SAVS-SAMSAH Annie DEBRUYERE.

La séance a été présidée par Lisette PERSILLET, représentante du conseil départemental (CD) et la directrice de la délégation Dolorès ORLAY-MOUREAU. Les nouveaux membres du CD se sont présentés : Sadia AIT, suppléante, Marie Renée JOURDAN, Joseph ROCHE, Bernard LAFAYE, André FRES, Liliana ALLEGRE.

Puis le CD a remis un bouquet de fleurs de remerciement à Claire DUROSELLE qui laisse sa place aux nouveaux élus, durant trois ans elle a été un guide de bons conseils et de compétences multiples. Claire  s’occupera du secteur de Bagnols pour développer le groupe relais en restant étroitement liée avec le CD et la délégation.

Les rapports d’activités et financiers 2008 ont ensuite été  votés à l’unanimité. Puis Lisette a réalisé  un compte rendu des actions du CD 2008, avant de répondre aux questions diverses avec la salle.

Après le repas, qui a été délicieux, cinq groupes d’ateliers ont été constitués par thèmes :
- Accès à la formation, maintien dans l’emploi.
- Politiques de santé.
- Les aidants familiaux.
- Vie affective et sexuelle.
- Accès aux activités de loisirs et sportives, à la culture et aux vacances.

Ce fut l’occasion de faire  remonter des problèmes rencontrés dans la vie quotidienne. La synthèse des débats sera d’ailleurs envoyée à Bordeaux pour la préparation du Congrès qui aura lieu du 7 au 9 d’octobre 2009.
Bravo à la délégation  et ses salariés pour l’organisation de la journée, qui a été une grande réussite, merci à tous nos adhérents et bénévoles

Le CD

08/05/2009

Réforme de la tarification

1043726810.2.JPGRéforme de la tarification : Ne pas oublier les professionnels et les personnes accompagnées…

 

Plusieurs organisations représentatives du secteur social et médico-social ont écrit à Brice Hortefeux, Ministre du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville, à la mi-février, afin de faire part de leurs interrogations sur l’actuelle réforme de la tarification.

En effet, les lois de finances et de financement de la Sécurité sociale pour 2009 contiennent des dispositions tarifaires lourdes de conséquences pour le secteur.

Sans réponse pour le moment, nos organisations souhaitent attirer l’attention sur deux points cruciaux :

 

1. Les personnes accompagnées (ou les usagers) ne sont plus au coeur des dispositifs:

La logique des réformes engagées aujourd’hui remet profondément en cause les fondements de la procédure budgétaire et tarifaire initialement basée sur les besoins d’accompagnement des personnes. A présent, il s’agit d’une logique purement financière et comptable.

Si nous comprenons la nécessité de mieux maîtriser la dépense publique nous ne pouvons néanmoins accepter que ces arbitrages se fassent au détriment des personnes concernées.

 

2. Le manque de concertation avec le secteur :

Tandis que la remise en cause de la régulation budgétaire, tarifaire et financière se précipite, aucune véritable concertation avec le secteur n’a eu lieu.

Les premiers textes en application de ces dispositions2 témoignent clairement de cette volonté de diminution des moyens - notamment en personnel - des établissements accueillant des personnes âgées, planifiée sur les 7 années à venir.

 

Nos organisations restent attachées :

- à une politique de gestion souple, qui permette d’adapter les réponses aux attentes et besoins des personnes ;

- au respect de leur projet et leur liberté d’initiative et d’organisation, qu’elles estiment malmenés par la logique employée.

 

Nous sommes prêts à réfléchir avec le gouvernement à des solutions satisfaisantes pour tous, pouvoirs publics, organisations du secteur et usagers. La discussion doit s’engager sur les objectifs réellement poursuivis par ces réformes, en plaçant la qualité et l’usager au centre du système.

 

UNIOPSS – Fondation Armée du Salut – APF – FNAAFP-CSF – UNA – UNCCAS – FNARS – UNASEA – Croix-Rouge française – UNAPEI

Paris, le 6 mai 2009

07/05/2009

Prime de solidarité

2057644959.2.jpgPrécisions concernant la prime de solidarité active qui a été récemment instaurée, et notamment sur le public pouvant en bénéficier.

 

La prime de solidarité active d'un montant de 200 euros a été versée courant avril par les caisses d’allocations familiales ou les caisses de mutualité sociale agricole.

 

Annoncée dans le cadre du plan de relance de l’économie, la prime de solidarité active est destinée à atténuer les conséquences de la crise actuelle sur les plus vulnérables et à anticiper la généralisation du revenu de solidarité active (RSA).

 

En vertu du décret n° 2008-1351 du 19 décembre 2008, elle est versée aux bénéficiaires d’une des allocations suivantes au titre du mois de janvier, février ou mars 2009 :

- revenu minimum d’insertion (RMI)

- allocation de parent isolé (API)

- RSA expérimental ou primes forfaitaires d’intéressement

- aides au logement, les personnes âgées de plus de 25 ans ou ayant la charge d’un ou plusieurs enfants nés ou à naître et exerçant une activité professionnelle ou se trouvant, depuis 2 mois consécutifs, au chômage total, peuvent également percevoir cette prime

 

Une seule prime est versée par foyer. Elle est non imposable. En cas de litige, le tribunal administratif est compétent.

 

La circulaire de la DGAS /MAS 2009-19 du 3 mars 2009 relative aux conditions d’attribution de la prime de solidarité active exceptionnelle aux ménages à revenus modestes précise que les usagers d’ESAT peuvent la recevoir.

En effet cette circulaire indique que les personnes accueillies en établissement et services d’aide par le travail (ESAT) doivent être considérées comme exerçant une activité professionnelle et peuvent donc bénéficier de la prime de solidarité active dès lors qu’elles remplissent les autres conditions d’attribution.