23/05/2017

AAH et Aspa : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle réglementation

AAH-aspa-62-ans-660x330.jpg

logo malvoyant.jpg


podcast
 

À l’âge de la retraite, les allocataires de l’AAH ayant un taux d’incapacité d’au moins 80 % ne sont plus tenus de demander l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), moins avantageuse. Pour la Caf, cette nouvelle disposition ne concerne que les personnes ayant atteint leur 62e anniversaire depuis le 1er janvier 2017. Cette interprétation divise les spécialistes du droit. 

Un souci de moins pour les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) arrivant à l’âge légal de la retraite. Tout du moins pour ceux ayant un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Ils peuvent désormais continuer à percevoir l'AAH dans les mêmes condition qu'avant leur 62e anniversaire.

Jusque alors, les Caisses d’allocations familiales (Caf) exigeaient qu’ils demandent l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), moins avantageuse que l’AAH. Une allocataire, Martine Deniau, avait contesté ce point devant le Tribunal des affaires sociales (Tass) du Var et obtenu gain de cause, dans un jugement rendu en janvier 2016.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site faireface.fr

21/05/2017

ABYLIMPICS France : Faire la différence par les compétences

abilympics_13207-800x450.jpg

2301484282.2.jpg


podcast

Abilympics France, jeune association nationale à but non lucratif née en 2011, a pour principale vocation de développer la participation des personnes handicapées dans toutes les compétitions de métiers en France et à l'International.

Leur engagement : L'inclusion des personnes en situation de Handicap dans les compétitions de métiers

Abilympics France a naturellement emprunté son nom aux consonances anglo-saxonnes au mouvement mondial dont elle fait partie depuis 2013 et régi par la Fédération Internationale Abilympics (IAF, International Abilympics Federation). Fort de plus de 12 pays qui le constituent, ce mouvement ambitieux s’anime notamment autour de l’organisation, tous les 4 ans, des finales internationales Abilympics.

Leur motivation : Révéler le talent professionnel des personnes en situation de handicap

Contraction de l’anglais « Abilities » (compétences) et « Olympics », les Abilympics sont aux compétitions de métiers ce que les jeux paralympiques sont au sport. Ils sont la démonstration, en situation de compétition, des talents et de l’excellence professionnelle des personnes handicapées.

Aux Olympiades des Métiers Bordeaux 2017, Abilympics France a accompagné 23 candidats ! Cliquez ici pour voir les résultats

20/05/2017

N°3 du bulletin d'information de l'aide humaine par Maeva de l'APF du Gard

Image bulletin de l'AH.png

2301484282.2.jpg
podcast

Régulièrement nous mettons en ligne sur notre blog un bulletin d'information écrit par Maeva, notre référente "aide humaine" dans le Gard. 

Le thème abordé pour ce second bulletin est : "l'importance de votre projet de vie dans la demande de PCH"

Le projet de vie c’est quoi ?

C’est l’expression libre et complète de vos besoins, de vos souhaits, de vos attentes en relation avec votre situation. Il recouvre tous les aspects de la vie dans la société. Un projet de vie est personnel, unique et évolutif. Il demande un temps d’élaboration, de réflexion. L’enjeu de son expression est de faire émerger vos besoins et vos demandes dans tous les domaines de l’existence et de ne pas être restrictif, de ne pas se limiter à l’existant.

Dans une demande de PCH (Prestation de Compensation de Handicap), le projet de vie constitue un élément fondamental. Il faut que vous expliquiez pourquoi vous avez besoin d’aide humaine pour vivre, démontrer que des assistants de vie sont indispensables pour compenser votre handicap et votre dépendance. Le projet de vie ce n’est pas uniquement ce que vous faites maintenant mais ce que vous aimeriez faire. Pour la préparation de votre projet de vie vous pouvez vous aider d’un blog de l’APF (blog appui PCH) et il existe au niveau régional un Pôle aide humaine qui est un appui technique pour nous aider à mieux vous accompagner.

Lire la suite

17/05/2017

Un nouveau certificat médical pour les dossiers MDPH

 Nouvelle image (4).jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Le modèle du certificat médical à joindre pour toute demande auprès d’une Maison départementale des personnes handicapées change de forme ce moi-ci. Il devient plus précis et plus lisible.

L’ancien imprimé datait de 2009, le nouveau est mis en place depuis le 7 mai. Le nouveau certificat médical pour les particuliers en situation de handicap souhaitant faire une demande auprès d’une Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) s’offre une nouvelle beauté. Il est Nécessaire pour toute personne souhaitant obtenir une allocation, une carte d’invalidité, une carte mobilité inclusion ou encore une carte européenne de stationnement. Pour toute demande auprès d’une Maison départementale des personnes handicapées, vous devez y joindre un certificat médical rempli par votre médecin traitant. Le document porte dorénavant la référence n° Cerfa 15695*01.

Plus clair et plus précis, ce nouveau modèle est divisé en sept onglets numérotés :
- Pathologie motivant la demande
- Histoire de la pathologie motivant la demande
- Description clinique actuelle
- Déficiences sensorielles
- Traitements et prises en charge thérapeutiques
- Retentissement fonctionnel et/ou relationnel
- Remarques ou observations complémentaires

Alors que l’ancien certificat tenait en 4 pages, le nouveau est composé de 8 pages. Il y a également 2 volets supplémentaires, de deux pages chacun pour les personnes souffrant d’une déficience auditive ou ophtalmologiques, à faire remplir par un médecin spécialiste.

Vous pouvez voir à quoi ressemble le nouveau certificat médical Cerfa n°15695*01 pour les personnes handicapées ici

Article issu du site Vivrefm

14/05/2017

"Le surendettement" thème de la prochaine matinale de l'UDAF le 30 mai 2017

image001 (1).jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Lucien Bernard, Président de l’UDAF du Gard, a le plaisir de vous inviter à leur prochaine Matinale. 

Ce mardi 30 mai 2017, ils vous proposent une Matinale autour de la thématique du surendettement. Destinée au grand public et aux travailleurs sociaux, cette intervention permettra de faire un point sur la situation dans le département mais surtout d’évoquer la procédure de surendettement. 

Patricia Roche-Ramondy et Marie-Chantal Pagès, de la Banque de France, aborderont également des points plus spécifiques, tels que les fichiers d’incident, le droit au compte ou les chèques impayés.

Vous êtes confronté au surendettement ou vous intervenez auprès d’usagers concernés ? Ils vous attendent pour cette rencontre placée sous le signe du débat et de l’échange. 

Mardi 30 mai 2017 – 08h45 – Salle de conférence de l’UDAF du Gard
152 rue Gustave Eiffel – ZI Grézan – 30034 Nîmes Cedex 1
Réservations souhaitées au 04 66 02 17 43 ou clement.michel@udaf30.f

09/05/2017

Agefiph : Anne Baltazar révèle le nouveau plan d’action

Photo-Anne-Baltazar-WEB.jpg

logo malvoyant.jpg


podcast

Le 21 février dernier, l’Agefiph adoptait son nouveau plan stratégique. Trente années après sa création, et forte de sa contribution aux résultats enregistrés qui voient notamment le nombre de salariés employés dans les entreprises du secteur privé augmenter régulièrement, l’ Agefiph souhaite réaffirmer son engagement au service de l’emploi des personnes handicapées, tout en rénovant son action. Nous avons pu échanger avec Anne Baltazar, Présidente de l’Agefiph, sur cet imposant chantier qui va commencer à se déployer dès cette année. 

Ce plan rénove et relance de manière importante les ambitions et les actions de l’association. En effet, le conseil d’administration est résolu à se rapprocher du terrain et à forger des partenariats solides avec les organismes spécialisés d’aide à l’emploi pour mieux accompagner les personnes handicapées vers et dans l’emploi. Et ce en renforçant le maintien dans l’emploi des personnes en risque de désinsertion professionnelle et en apportant des aides et des prestations mieux adaptées aux besoins des personnes handicapées.

Ce nouveau positionnement s’appuie sur cinq axes majeurs : permettre des parcours professionnels sécurisés dans le cadre d’une offre d’intervention rénovée, évolutive et en appui des dispositifs de droit commun ; renforcer et mieux cibler la mobilisation du monde économique et social pour l’emploi des personnes handicapées ; renforcer l’accès des personnes handicapées à la formation de droit commun comme l’un des éléments du parcours ; agir sur le réseau d’acteurs de l’emploi, de la formation, de l’orientation et du travail au bénéfice de l’emploi des personnes handicapées ; et enfin être plus lisible et plus visible.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site handirect.fr