18/10/2017

N°9 du bulletin d'information de l'aide humaine par Maeva de l'APF du Gard

Image bulletin de l'AH.png

2301484282.2.jpg
podcast

Régulièrement nous mettons en ligne sur notre blog un bulletin d'information écrit par Maeva, notre référente "aide humaine" dans le Gard.

Le thème de ce nouveau bulletin est : Organiser ses aides humaines en emploi direct

L’emploi direct désigne la relation de travail entre un particulier employeur en situation de handicap et un salarié qui travaille au domicile de cet employeur. Cette relation de travail favorise le contact et la proximité entre l’employeur et le salarié.

Lire la suite

16/10/2017

Emploi et handicap : et si tout le monde cotisait ?

emploi-et-handicap-et-si-tout-le-monde-cotisait-10249.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

30 ans après la loi de 1987, les acteurs du handicap s'entendent sur un nouveau modèle pour pérenniser l'emploi des personnes handicapées, basé sur une contribution universelle. Une mission gouvernementale est également en cours : verdict fin 2017. 

Lire la suite

14/10/2017

Sécurité routière : témoignages bouleversants d’accidentées de la route dans le Gard

Nouvelle image.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Les rencontres de la sécurité intérieure se déroulent à partir du mercredi 11 octobre et jusqu'à vendredi. Au centre des thèmes abordés, la question de la sécurité routière et son triste bilan. Témoignages poignants de Gardoises.

La sécurité routière est un sujet particulièrement épineux dans le Gard. On compte déjà 43 morts sur les routes du département depuis le début de l’année. Témoignages bouleversants de deux vies brisées par des accidents de la route. 

Catherine est une Nîmoise de 68 ans, Karine vit à Remoulins (Gard), elle a 47 ans. Toutes les deux interviennent avec la prévention routière, notamment dans les lycées, pour sensibiliser les adolescents aux dangers de la route.

Lire la suite sur le site de France Bleu Gard Lozère

A noter que Karine est également bénévole au sein de la cellule accessibilité de notre délégation APF du Gard.

11/10/2017

Pétition : AAH, pensions d’invalidité : Non au recul des droits et à l’aggravation de la précarité !

LnOeZYMYgixwUgo-800x450-noPad.jpg?1507549823

2301484282.2.jpg
podcast

Allocation adulte handicapé (AAH), pensions d’invalidité : une stagnation voire un inadmissible recul du pouvoir d’achat pour 500 000 personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante s'annoncent !

Ces dernières seront partiellement ou totalement exclues des avancées, encore timides et différées dans le temps, que constituent les revalorisations de l’AAH et de la prime d’activité annoncées récemment.

Lire la suite

08/10/2017

Aidants : un "droit au répit" encore insuffisant

Nouvelle image (4).jpg

Cliquer sur la photo pour voir la vidéo

2301484282.2.jpg
podcast

Ce vendredi 6 octobre était la Journée nationale des aidants. Ils sont plus de huit millions à s'occuper quotidiennement d'un proche âgé, malade ou handicapé. Depuis 2016, ils peuvent bénéficier d'un "droit au répit".

 

Lire la suite

04/10/2017

Le gouvernement supprime la prime d’activité pour les pensionnés d’invalidité

prime-actvite-pension-invalidite-fini-660x330.png

2301484282.2.jpg
podcast

Depuis octobre 2016, les pensionnés d’invalidité en emploi ayant de faibles ressources bénéficiaient, comme les autres travailleurs, d’une prime d’activité. À partir du 1er janvier 2018, ils en seront privés.

La prime d’activité va augmenter, claironne le gouvernement depuis quelques semaines. Mais le projet de loi de finances 2018 réserve une mauvaise surprise aux pensionnés d’invalidité en emploi : ils vont en perdre le bénéfice.

Un article « met fin, à compter du 1er janvier 2018, à la prise en compte en tant que revenus professionnels pour calculer le montant de la prime d’activité des pensions, des rentes d’invalidité et des rentes accident du travail et maladie professionnelle (AT-MP) ».

Une prime pour tous les salariés et travailleurs indépendants

Cette prestation a vu le jour en janvier 2016. Tous les salariés et travailleurs indépendants de plus de 18 ans, à temps plein ou à temps partiel, peuvent la percevoir. À condition que les ressources de leur foyer sont inférieures à un certain niveau (exemple pour un célibataire, 1 400 € nets environ). Son montant dépend de leurs ressources et de la composition de leur foyer (97 € par mois, par exemple, pour un célibataire gagnant 1 300 € nets).

Une prise en compte favorable aux travailleurs handicapés

L’APF et l’Unapei avaient obtenu du gouvernement Valls que, pour le calcul de la prime d’activité, l’allocation adulte handicapé (AAH) et la pension d’invalidité soient considérées comme un revenu d’activité au même titre que les revenus professionnels, et non comme une prestation sociale.

Actuellement, un salarié célibataire touchant un salaire de 717 € et une pension d’invalidité de 280 € perçoit 149,17 € de prime par mois. Il ne toucherait rien si sa pension était considérée comme une prestation sociale.

Lire la suite sur le site Faire Face de l'APF