Social - Page 4

  • Le Député de la 6ème circonscription du Gard va déposer 2 propositions de loi en faveur du handicap

    Capture_d_e_cran_2017-06-27_a_16_08_57-e1498598169145-768x425.jpg


    podcast
    2301484282.2.jpg

    C’est ce que l’on appelle une niche parlementaire. Une séance exceptionnelle au cours de laquelle les groupes à l’Assemblée peuvent déposer des propositions de loi, en dehors de l'ordre du jour fixé par le gouvernement. Le 17 mai, le député centriste de la 6ème circonscription du Gard, Philippe Berta,  profitera de l’occasion pour présenter deux propositions de loi sur les quatre proposées par le MoDem dont une portant sur le handicap : 

    « Nous allons proposer de supprimer l’âge limite, actuellement fixé à 75 ans, pour que les personnes atteintes d’un handicap puissent continuer à bénéficier d’une prestation complémentaire », explique l’élu. Une mesure qui touche « 9 000 personnes. Ce qui représente 46 millions d’euros. » D'après le Nîmois, « cette proposition a reçu un soutien total de la secrétaire d’État Sophie Cluzel. » 

    La deuxième partie du texte portant sur le handicap prévoit une expérimentation dans trois départements : « elle vise à supprimer le "reste à charge" payé par les personnes souffrant d’un handicap dans l’adaptation de leur logement où l’acquisition d’un fauteuil… », poursuit Philippe Berta. Le texte sera présenté le 9 mai en commission avant d’atterrir sur la table de ses collègues députés, le 17 mai.

    Article issu du site Objectif Gard

  • Participez à la grande consultation Familles & Handicap

    facebookpage.png


    podcast
    2301484282.2.jpg

    Dans le cadre de ses travaux, la Mission Nationale Accueils de Loisirs & Handicap, en partenariat avec l'institut Opinionway, lance une grande consultation nationale à destination des familles ayant un enfant en situation de handicap.

    Ouverte jusqu'au 30 avril 2018, cette grande enquête invite les parents à faire part des répercussions du handicap sur leur vie quotidienne, familiale et professionnelle et à partager leur expérience ou leurs attentes concernant les modes d'accueil en complément de l'école ou de l'établissement.

    Pour participer à l'enquête suivre ce lien

     

  • Changer l’organisation de ses aides humaines : stop aux fausses idées

    header-aux-de-vie.jpg?itok=v1xxgXoJ


    podcast
    2301484282.2.jpg

    Suite aux différentes sollicitations reçues par notre délégation au sujet des difficultés  rencontrées pour changer de mode d’organisation des aides humaines, nous désirons apporter des précisions sur ce sujet : 

    En effet, dans le Gard, suite à une demande de changement dans l'organisation de vos aides humaines auprès de la MDPH, vous êtes évalués, puis vous passez en CDAPH pour une révision de votre dossier et ce n’est qu’après cela que votre demande de changement est acceptée ou refusée. Cette pratique a pour conséquence de prendre beaucoup de temps avant que le changement soit effectif, ce qui nous l’entendons bien, peut être très contraignant selon les situations.

    Il est important que vous sachiez que cette pratique est illégale. S’appuyant sur le principe de libre choix de l'utilisation des heures d'aide humaine posé dans l'article L.245-12 du code de l'action sociale et des familles, les bénéficiaires de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) disposent de la liberté de choix dans l’utilisation des heures d’aide humaine. Vous pouvez donc exprimer cette liberté à tout moment et pouvez changer de mode d’intervention de vos aides humaines à votre guise. La seule obligation sur ce sujet concerne les obligations déclaratives. En effet si vous souhaitez changer les modalités d’utilisation de vos heures d’aide humaine vous devez en informer le Conseil Départemental mais en aucun cas déposer une nouvelle demande d’étude de vos droits auprès de la MDPH.

    Si vous avez été dans ce cas où si vous souhaitez changer de mode d’organisation, N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes là pour vous accompagner. 

    Pour toute information complémentaire n’hésitez pas à contacter Maëva Crespo notre référente « aide humaine » au 07 84 25 73 01 ou par mail à l’adresse suivante : apf30.maeva@gmail.com