08/06/2017

N°4 du bulletin d'information de l'aide humaine par Maeva de l'APF du Gard

Image bulletin de l'AH.png

2301484282.2.jpg
podcast

Régulièrement nous mettons en ligne sur notre blog un bulletin d'information écrit par Maeva, notre référente "aide humaine" dans le Gard. 

Le thème abordé pour ce nouveau bulletin est : "l'évaluation de vos besoins".

Quelques mois après avoir déposé votre dossier de demande de Prestation de Compensation du Handicap (PCH) à la MDPH, une équipe pluridisciplinaire évalue votre situation et vos besoins à partir de votre projet de vie rédigé auparavant.

Faut-il que je prépare l’évaluation de mes besoins effectuée par l’équipe pluridisciplinaire ?

Oui, préparer votre évaluation vous permettra d’acquérir une PCH adaptée à vos besoins et à une réelle autonomie de vie. 

La détermination de vos besoins constitue alors une étape essentielle pour l’obtention de votre PCH, et passe par une évaluation dont vous êtes l’acteur principal. Une phase d’auto-évaluation avant l’intervention de l’équipe pluridisciplinaire est donc essentielle pour acquérir une PCH à hauteur de votre projet de vie.

Lire la suite

07/06/2017

Petites balades de nos adhérents au cœur de Nîmes et à la Féria

 

sans-titre 1.png

2301484282.2.jpg
podcast
Mardi 30 mai, les adhérents de l'APF du Gard se sont retrouvés pour une balade dans notre belle ville de Nîmes.  Au programme : dégustation de glaces italiennes place du marché, découverte de la nouvelle place des Carmes avec sa fontaine, un peu de fraîcheur sur la place du Chapitre avec sa fontaine cascade, petite promenade sur le Victor Hugo avant de se désaltérer au Barjo. C'est toujours un plaisir de déambuler dans les rues nîmoises avec ses jolies boutiques et ses belles places. La prochaine balade dans Nîmes est prévue le vendredi 28 juillet afin de profiter, avant les vacances d'été, encore d'un bon moment de convivialité.

Sortie Féria de Nîmes 

En ce début de Féria  une sortie a également été organisée, et c'est au restaurant Le p'tit Nîmois place du marché que tout le monde s'est retrouvé.
Ainsi, Peggy, Jérémy, Jean-François, Huguette et Armand, Bernard, Marion et sa maman Hélène, et Natacha et son ex-compagnon ont pu profiter d'un bon repas digne de la Féria. Au menu, la traditionnelle gardianne, de la rouille et de la sangria. Une averse a surpris en plein repas mais il en faut bien plus pour décourager nos adhérents et leur enlever leur bonne humeur.
La balade a ainsi continué jusqu'à la Maison Carrée avec dégustation d'une petite glace, après s'être rafraîchi à la fontaine de la place de l'Horloge. Un moment de répit place de l'Esplanade avec une boisson rafraîchissante avant de retourner à la gare attendre les moyens de transport de chacun.
Ce fut une belle journée, pleine de rires et de bonne humeur qui fut agréable pour tout le monde.  
 
Si vous souhaitez participer à ces sorties n'hésitez pas à contacter Audrey au 04 66 29 27 07.

sans-titre 7.png

06/06/2017

Agefiph : se rénover mais sans le sou

Conference-de-presse-Presentation-des-resultats-2016-de-l-Agefiph_carrouselActu.png

2301484282.2.jpg
podcast

Le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans le secteur privé présentait mardi 23 mai ses résultats 2016 et son nouveau plan stratégique. Il alertait aussi sur l’urgence de réformer son financement dans un contexte de besoins accrus.

C’est mathématique ! En 2016, avec 404,5 millions d’euros de collecte et 450,2 millions de financements, l’Agefiph a encore été obligée de puiser dans ses réserves. Des réserves qui s’amenuisent. D’autant que l’État y a pioché par trois fois 29 millions d’euros pour financer les contrats aidés.

Résultat : « À la fin de l’année 2017, elles devraient être épuisées », selon Didier Eyssartier, directeur général de l’Agefiph qui, en compagnie d’Anne Baltazar, sa présidente, présentait mardi 23 mai les résultats 2016 de l’organisme et son nouveau plan stratégique.

2016, année de transition

Une année 2016 présentée comme une année de transition. Transition avec la “loi travail” du mois d’août qui renforce les missions de l’Agefiph dans l’objectif de sécuriser les parcours professionnels, transfère le maintien dans l’emploi aux Cap emploi et créé un cadre pour l’emploi accompagné.

Transition également avec la définition de nouveaux axes stratégiques pour mieux répondre aux besoins des personnes et des entreprises dans un contexte qui a fortement évolué au cours des cinq dernières années.

Lire la suite sur le site Faire Face de l'APF

05/06/2017

Mille découvertes sur 4 roulettes : journal d'une handivoyageuse qui fait le tour du monde

IMG_1364.jpg?resize=768%2C576

2301484282.2.jpg
podcast

Blandine, jeune belge de 24 ans, récemment diplômée en traduction est passionnée de voyages depuis toujours : "je me déplace en fauteuil roulant électrique : un engin de haute technologie qui peut atteindre une vitesse impressionnante, mais qui restera sur place devant la moindre petite marche d’escalier. Mon fauteuil m’accompagne dans toutes mes aventures, et bien qu’il m’impose une organisation minutieuse, il n’a en rien diminué mon envie de parcourir le monde !".

Après avoir passé un an aux Etats-Unis en tant qu'étudiante dans une "High school", elle a saisie toutes les occasions durant ses études pour découvrir de nouveaux horizons : Andalousie en 2010, Toscane en 2011, Road-trip d’un mois dans l’Ouest Américain en 2012, Erasmus de 3 mois en Ecosse en 2013, Floride en 2014.
En juillet 2015, elle a réalisé un projet qui lui faisait envie depuis plusieurs années : un tour d’Europe en train. Le 25 juillet 2015, Blandine est donc partie, seule, pour un périple de 40 jours à travers 14 pays différents.

En septembre 2016 elle réalise le rêve de sa vie : faire le tour du monde !

Avec tous ces voyages, Blandine a décidé de partager son expérience à travers un blog où elle donne des dizaines de conseils (dans la rubrique "le coin pratique") pour bien préparer son voyage, sur les hôtels, les transports et présente également les pays visités.

Vous pouvez aussi la suivre sur sa page Facebook, où, aux dernières nouvelles, on apprend qu'elle se trouve à Sydney.

Si vous êtes fan de voyage, n'hésitez pas à suivre Blandine et ses pérégrinations !

04/06/2017

Un café des aidants est mis en place à Nîmes

cafeaidant.png

2301484282.2.jpg  

Les associations "Présence 30" et "Etincelle 30 vivre autonome" en partenariat avec l'Association française des aidants ont décidé de mettre en place un "café des aidants" (financé par le Conseil Départemental) à Nîmes les premiers lundis de chaque mois de 14h00 à 16h00 au Pavillon de la Fontaine dans les Jardins de la Fontaine.

Ces cafés des aidants sont des lieux de rencontres entre aidants pour partager, échanger, prendre du temps pour soi mais aussi rompre l'isolement dans lequel ils sont généralement plongés du fait de la pathologie des personnes aidées. Dans ce lieu les aidants peuvent s'exprimer librement sans peur d'être jugés.

Des "cafés des aidants" existent déjà à Vauvert le troisième mardi du mois, à Uzès le premier mardi du mois et à Alès le premier vendredi du mois.

Pour plus d'informations contacter le 04 66 70 50 33

03/06/2017

Sophie Cluzel : la ministre qui va faire... la différence ?

sophie-cluzel-la-ministre-qui-va-faire-la-difference-9889.jpg

2301484282.2.jpg
podcast

Interview de Madame Cluzel, Secrétaire d'Etat en charge du handicap par le site "Handicap.fr"

Handicap.fr : Le 22 mai 2017, le Premier ministre, Édouard Philippe, a répondu, en votre compagnie, à l'invitation des Maisons partagées Simon de Cyrène (article en lien ci-dessous). Cinq jours seulement après sa nomination, faut-il y voir un message fort du Gouvernement en faveur des personnes handicapées ou une simple opération de communication comme le déplorent certains sur les réseaux sociaux ?

Sophie Cluzel : C'est sans aucun doute un message fort. Le Président de la République, tout comme le Premier ministre, ont fait du handicap une priorité pour ce quinquennat. J'en veux pour preuve que mon premier déplacement s'est fait aux côtés d'Édouard Philippe. Une façon pour le Premier ministre de réaffirmer son engagement pour la politique du handicap. Les maisons partagées Simon de Cyrène sont un exemple de vivre ensemble au cœur de la Cité. À l'inverse de ce que l'on voit d'habitude, la réponse part de la situation individuelle de chaque personne pour bâtir une réponse collective avec une mutualisation des moyens.

H.fr : Le secrétariat d'État en charge du handicap est désormais rattaché au Premier ministre et non plus au ministère de la Santé. Concrètement, qu'est-ce que cela va changer ?

SC : Tout ! Cette décision du Président de la République est emblématique. Il est enfin reconnu que le handicap doit se traiter dans la transversalité. Cela me permet de travailler avec tous les autres ministres du Gouvernement pour lancer des chantiers et, in fine, d'être plus efficace. Et, une fois encore, cela témoigne de l'importance de la politique du handicap dans ce quinquennat. J'ai d'ailleurs eu une réunion de travail lundi dernier avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, pour préparer la rentrée scolaire.

Lire la suite sur le site Handicap.fr